Jump to content
  • Sky
  • Blueberry
  • Slate
  • Blackcurrant
  • Watermelon
  • Strawberry
  • Orange
  • Banana
  • Apple
  • Emerald
  • Chocolate
  • Charcoal

Hephy

Membre
  • Content count

    68
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

85 Excellente

About Hephy

  • Rank
    Membre débutant
  1. Encore un nouveau patch paru ce jour avec de nombreuses améliorations et autant de bugs corrigés. Ca bosse dur en Pologne ! https://store.steampowered.com/news/?emclan=103582791468323214&emgid=3660898323278154226
  2. Je citerais aussi ce post : https://forum.simrail.eu/topic/2166-guide-how-to-operate-relay-line-block-equipment qui explique en détail la manière de procéder avec les deux types d'enclenchements semi-automatique (analogues au block manuel français) sur les postes électromécaniques. Encore une fois il est très dommage que l'on ne puisse se faire la main hors ligne. Je sors d'une session sur le poste informatique de Sosnowiec Glowny qui est réputé être un des plus difficiles, étant gare de jonction et très rapproché des postes adjacents. On a donc peu de temps pour prendre les décisions entre l'annonce et l'arrivée des trains. Ajouté à cela certains joueurs qui prennent la radio pour une tribune politique et autres joyeusetés, ça peut vite devenir "le bronx". Yannick
  3. Tu m'apprends quelque chose là. Pour moi FPS c'est first person shooter, peut-être une bonne idée pour se débarrasser des trolls depuis le balcon du poste ! Plus sérieusement si cela est possible, ce serait encore un pas vers le réalisme. Yannick
  4. Bonjour à tous, Une heure passée sur le poste électromécanique de Dabrowa Gomicza Wschodnia (à mes souhaits). C'est à mon humble avis un des postes les plus complexes. Pas énormément de circulations mais il y a à gérer les deux types d'enclenchement de cantonnement qui ressemblent à du block manuel français. Quand un train se présente, il faut former son itinéraire dans le sens destination -> origine, demander par téléphone si la gare suivante peut le réceptionner, demander le sens sur la table d'aiguillage, ouvrir les signaux sur l'itinéraire, annoncer le départ par téléphone et enfin rendre voie libre. Le tout avec des petites différences suivant l'enclenchement de block concerné. Il suffit que deux voire trois trains se présentent en même temps dont certains avec du retard ou de l'avance et conduits par des joueurs peu compréhensifs et ça peut vite devenir ingérable. Sachant que le "jeu" est en accès anticipé, ça ne présage que du bon ! Yannick
  5. Idem. Il est juste dommage que l'on ne puisse pas se faire la main hors ligne mais il est toujours possible de se connecter sur le serveur le moins chargé (les BOT sont plus indulgents ). Sinon une mise à jour a eu lieu hier, principalement des corrections de bugs. L'équipe semble être à l'écoute des joueurs, ce qui est très positif.
  6. Non mais ça ne saurait tarder si l'on en croit l'équipe de développement. Je n'ai pas encore testé le multi mais ça a l'air pas mal, il y a beaucoup de vidéos sur le sujet. Le seul truc qui me dérange un peu, c'est qu'on ne peut pas se faire la main en solo sur les postes d'aiguillage... 😅
  7. Je parlais du logiciel MaSzyna. A ma connaissance il n’est même pas traduit en anglais, hormis le manuel. Pour revenir à Simrail, je plussoie ! Même les termes techniques sont bien traduits, DTG devrait en prendre de la graine… 🙄
  8. Difficile à prendre en main car entièrement en polonais mais à mon avis un des plus réalistes. Je ne sais pas où ils en sont actuellement ? Simrail a dû prendre exemple sur la concurrence...
  9. Bonjour à tous, Intrigué par les nombreux avis et vidéos qui circulent, j'ai craqué... Et je suis mouché ! Je n'ai pour l'instant que fait le tutoriel sur l'EU07, mais je crois déjà que ce simulateur est en lice pour détrôner les autres. Le réalisme est saisissant. La conduite "rhéostat/transition/shuntage" est parfaitement conforme à ce qui se fait avec -par exemple- nos 6500 nationales. Tout un tas de petits détails me rappellent ce que j'ai pu observer dans la réalité, comme par exemple la mesure de vitesse approximative de l'indicateur Hasler ou l'à-coup de remplissage de la conduite de frein lors d'un desserrage complet. Les graphismes sont de très bonne facture et l'impression de vitesse est bien plus présente que dans n'importe quel autre logiciel. En fait, pour ceux qui connaissent, ce simulateur me rappelle farouchement cet autre : https://eu07.pl/... Bref, j'y retourne !!! Yannick
  10. Trains à vapeur dans TSW 2

    On ne dit ni fermier ni chauffagiste, mais chauffeur... Bon, quand on connaît la qualité des traductions de TSW, on tolère ! Oui, comme j'ai dit plus haut, les registres sont des bêtes trappes de vidange/tirage comme sur nos poêles domestiques, à ceci près que les vapeurs "modernes" en avaient deux, une pour chaque sens de circulation. Celles de TSW sont fonctionnelles mais -pour l'instant, aux dires de DTG- gérées par le chauffeur IA. Vous pouvez essayer de manœuvrer les tirettes sous son siège, mais il reprendra vite la main ! Parlons un peu de la chauffe, même si on ne la gère pas pour le moment. Que cela soit dit, la chauffe est un art qui a eu ses artistes littéralement courtisés par les mécaniciens. La vapeur doit être produite aux moments opportuns, donc pas lors des arrêts prolongés ni au début d'une pente, sinon elle part par les soupapes de sûreté et c'est du charbon gaspillé (les roulants disaient "un coup de soupape, c'est un bas de soie qui s'envole"). Pour gérer l'activité du feu, tout un arsenal d'équipements mais surtout de méthodes : souffleur, registres, disposition et quantité de charbon, échappement réglable… Il fallait aussi approvisionner la chaudière en eau au moyen des injecteurs (à vapeur de la chaudière ou de l'échappement, ne pas confondre avec les éjecteurs du frein) ou de la pompe à eau. Trop d'eau, elle part dans les cylindres (et l'eau n'est pas compressible). Pas assez, risque de "griller" la chaudière ou de la faire exploser... Si le chauffeur se plante ou si le mécanicien est trop gourmand, c'est la pression qui baisse et sachant que la vapeur alimente tout, on se retrouve vite planté en pleine cambrousse à tenter de se "reniper" avant de repartir. Yannick
  11. Trains à vapeur dans TSW 2

    Plus qu’intuition, il s’agissait surtout d’expérience. Avec tel train, tel tonnage, telle configuration régulateur/marche/pression, tel endroit, un mécanicien chevronné pouvait savoir approximativement sa vitesse. Pour plus de précision, il prenait sa montre et les points kilométriques et calculait (je fais 1km en 1min, donc je roule à 60 km/h). A l’heure actuelle en France, en cas de défaillance de l’indicateur de vitesse, nous sommes toujours autorisés à faire pareil… 😅😉 Yannick
  12. Trains à vapeur dans TSW 2

    Intéressant ! Ca confirme ce que j'ai toujours trouvé, à savoir que les marches de TSW sont souvent bien trop tendues. A croire qu'ils ont tout calculé en tenant compte uniquement de la vitesse limite, sans égard pour les temps de mise en vitesse et de freinage + marge. Il suffit de faire un omnibus pour s'en rendre compte : même avec une conduite "à la corde" il est difficile de faire l'heure. Yannick
  13. Trains à vapeur dans TSW 2

    Non mais je rejoins ce que tu disais, à savoir que si l'on met trop de temps à passer les étapes ça peut faire déconner les scénarii. Et quand on est trop rapide, on se retrouve planté aux signaux ! Yannick
  14. Trains à vapeur dans TSW 2

    Je viens de terminer avec succès le fameux scénario. Les vitesses limites sont atteignables partout sauf quand ça grimpe, et encore on ne perd que 5 à 10 mph (à condition bien sûr d'attaquer la rampe à bonne vitesse et avec une pression chaudière stabilisée sous peine de la voir se coucher et d'entamer ce que les anciens appelaient une "marche funèbre"). Yannick
  15. Trains à vapeur dans TSW 2

    Avec plaisir. J'ai débuté ce scénario histoire de voir mais n'ai pas encore eu le temps de le terminer. Si je comprends bien, tu as un souci d'allure dès que tu tires la rame complète ? Je n'en ai eu aucun, en utilisant la méthode que j'ai décrite plus haut. Je me suis même fait peur en arrivant au point de descente des voyageurs ! Ce frein à vide est une plaie, en arrivant à pleine vitesse sur un signal d'annonce il faut souvent tout serrer à fond (même les f...). D'ailleurs attention au grand éjecteur, s'il est resté ouvert ça réduit considérablement les performances... Yannick
×