Jump to content
  • Sky
  • Blueberry
  • Slate
  • Blackcurrant
  • Watermelon
  • Strawberry
  • Orange
  • Banana
  • Apple
  • Emerald
  • Chocolate
  • Charcoal

Hephy

Membre
  • Content count

    49
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Hephy

  1. Rail Traffic Controller Vol

    Bonjour à tous, On parle sur plusieurs sujets de cette simulation, du coup j'ai hésité à déterrer celui-là... Désolé si moi gourré... Un collègue aiguilleur m'en a parlé, j'ai donc sauté le pas. D'abord Kleinstadt, vite limité mais parfait pour s'initier gratuitement, puis Herzogenrath (à mes souhaits) payant mais modique, déjà plus évolué et permettant de s'initier à la technologie "semi informatique". Convaincu, j'ai ensuite hésité entre Fulda et Würzburg, qui sont les produits phares de l'éditeur. J'ai préféré Fulda car un peu plus petit (je voyais déjà les soucis arriver, et j'ai vu ! ). La phase d'apprentissage sur un gros centre comme Fulda est longue. Il faut se familiariser avec les différentes circulations et leurs itinéraires, les nouveaux enclenchements... Pour ça rien de tel que de démarrer une "partie" un week-end histoire de limiter le nombre de circulations mais même là les conflits ne sont pas rares, surtout quand la relève d'un train de marchandises arrêté en travers se fait attendre alors qu'un rapide pointe le bout de son nez. Dévoyage, contresens, tout y passe. Et quand on pense être revenu à la "normale", une manœuvre décide de s'annoncer. En France on appelle ça un mouvement parasite, allez comprendre... La normale d'ailleurs consiste à faire circuler le plus harmonieusement possible toutes les circulations, pour ça encore faut-il arriver à jongler avec les signaux à ouverture automatique ou conditionnelle, qui bien utilisés déchargent pas mal l'aiguilleur qui peut se concentrer sur autre chose, en attendant le prochain "sac de nœuds"... Une vraie simulation donc, demandant pas mal d'investissement personnel mais très gratifiante et très souple niveau configuration. Les versions monopostes sont actuellement à -50% (50€ pour les plus chères). Yannick
  2. Clinchfield

    Si deux attelages se faisant face sont verrouillés, l’attelage est impossible (rebond). Il faut alors déverrouiller au moins un des deux au moyen du levier de dételage et tenter de réaccoupler. Je pense que l’intelligence artificielle ne sait pas résoudre le problème, d’où le blocage du scénario. Yannick
  3. TSW2 Livery Manager

    Là ça ressemble fortement à un souci de fichier incompatible ou corrompu. Peut-être en reprenant tout de zéro, désinstallation et réinstallation des deux logiciels ? J'ai cru comprendre que la création du Livery Manager avait été rendue indispensable par la drôle de façon qu'a TSW de gérer ses fichiers internes. Possible donc qu'une manipulation directe dans les dossiers aie pu faire planter TSW. Yannick
  4. [SimExpress] CC 6500

    Oh ben alors ma mémoire me joue des tours ! J'ai regardé sur une Z2, pas besoin de déverrouiller, les manips doivent être différents. Yannick
  5. TSW2 Livery Manager

    Là ça se complique... Je n'ai eu que le problème de répertoire susmentionné, donc là je sèche... Essaie peut-être de déplacer toutes les livrées dans un répertoire quelconque, (pour que TSW ne les voit plus), fais-en une nouvelle et essaie de la charger. Si ça marche, remets les autres une par une pour voir si une seule est en cause ? Yannick
  6. [SimExpress] CC 6500

    Salut à tous, Je viens seulement de jeter un œil à la vidéo et que dire sinon « WOUAH ». Je me revois en formation à Vénissieux quand nos chaperons nous ont montré une « machine d’homme ». 😅 @Treno.Notte Superbe boulot, dans la lignée de tes précédentes réalisations, et même mieux. Si je peux me permettre un chipotage, je crois me souvenir qu’il n’y pas besoin de déverrouiller pour passer de « STOP FR » à FR. Bref, tu es à toi tout seul l’AP des frenchies. 😉 Yannick
  7. TSW2 Livery Manager

    Bonjour, Le répertoire des livrées TSW a changé, il ne faut plus renseigner le répertoire d’installation du jeu mais celui des livrées. Malheureusement je ne l’ai pas sous la main, mais il se trouve quelque part dans les dossiers utilisateurs (Mes documents/mes jeux/TSW2 ou un truc dans le genre). Yannick
  8. Salut à tous, Je vous partage ici un sujet du forum dovetail sur lequel on peut voir des captures qui sont justes : https://forums.dovetailgames.com/threads/skyhook-games-and-the-cane-creek-branch-line-slow-and-steady.37736/ Elles sont tellement bluffantes que certains hurlent au loup ! Yannick
  9. Clinchfield

    Salut à tous, Pour ce qui est des bugs de scénarios, il faut souvent « feinter ». Concernant le blocage sur « attendez quelques instants », il arrive souvent après une accroche. En général il suffit de la refaire pour pouvoir passer à l’étape suivante. D’ailleurs il arrive aussi que l’attelage ne « prenne pas », la machine ou le wagon arrivant rebondissant sans accrocher. Il suffit de déverrouiller l’un des deux attelages avec le levier de coupe puis de retenter. D’ailleurs ce n’est pas un bug, c’est comme dans la réalité... Un autre bug propre à la F7, le fanal qui ne s’allume pas, interrupteur idoine fermé. Il faut placer le levier de transition sur 1 avant de l’allumer, ou refaire une manœuvre de l’interrupteur ensuite. Enfin je dis bug, mais ils ont peut-être implémenté un faux contact... Ils sont forts DTG... Yannick
  10. J'espère juste qu'ils fiabiliseront un peu leurs systèmes de signalisation parce qu'il y a pas mal de bêtises.
  11. Clinchfield

    Ca n'a pas traîné !
  12. Clinchfield

    Ah ça oui TSW est perfectible en bien des points. Cela dit je trouve qu'ils sont plutôt à l'écoute de la communauté, je ne compte plus les revirements dans leur communication (feuille de route, intégration d'un éditeur basique et de locomotives à vapeur par exemple). Ils essaient de viser aussi bien l'amateur occasionnel que le "simer hardcore" et il est très difficile de contenter tout le monde. Pour ce qui est des réalisations tierces, je pense qu'ils veuillent verrouiller à la manière de Run8. Pourquoi ? Bonne question... Garder le contrôle sur la qualité ? Logique financière ? Peut-être un peu des deux.
  13. Clinchfield

    Surtout du temps en moins à attendre pour nous ! Bon je viens de passer une heure de plus sur la Clinchfield, et je ne regrette définitivement pas mon achat ! Depuis le début, j'ai plus ou moins effectué une descente, une rentrée sur un embranchement et les manœuvres sur celui-ci. En ligne, c'est 30mph, sur l'embranchement, c'est 10. Très peu de signaux, c'est clairement du travail "local" : fournir les wagons aux clients (les mines), les charger, les reprendre et les ramener sur un "hub" d'où ils repartent sans nous. Le tout dans un superbe paysage "vosgien". Les manœuvres demandent comme dans la réalité bien plus de travail que la ligne. Il faut jongler avec les possibilités de la machine, le tonnage, le profil. Pour tout ça la physique de TSW est impressionnante, on ressent littéralement les réactions des attelages et un coup de frein malencontreux vous envoie vite au tapis (en France on appelle ça "faire cul" ou "planter un chou" ). Le caboose (fourgon) pimente pas mal les manœuvres, car il faut toujours l'avoir en queue au départ. Donc si on dessert plusieurs embranchements, il se ballade pas mal... Les machines... Que dire déjà sinon que la F7 est superbe et enterre littéralement ses homologues de TS ? Difficile de juger de sa physique et de son réalisme sans avoir vu la vraie, mais ses réactions ressemblent à s'y méprendre à celle d'un diesel français équivalent. Elle demande littéralement qu'on "s'occupe d'elle" en manœuvre surtout, on passe son temps à jongler entre les 3 types de freins et le sélecteur traction/freinage électrique pas super intuitif. Ajouté à cela que la visibilité est loin de celle d'une SD ou d'une GP. Non ce n'est pas de la vieillerie, c'est du charme !!! En parlant de la SD, je ne l'ai qu'entrevue lors du scénario de présentation, mais hormis quelque différences de manipulation (sélecteur traction/freinage comme la F7...) et d'esthétique c'est la même que celle de la Sand Patch Grade. Moralité, si vous n'êtes pas un amateur de vitesse, foncez ! Yannick
  14. Clinchfield

    Si encore ils avaient des soucis pour se documenter, mais ils rabâchent régulièrement avoir accès à de la documentation et à des conducteurs certifiés pour les guider. J'ai passé peu ou prou une heure sur la Clinchfield, le frein me semble correct. Il répond moins bien que sur la Sand Patch, mais ça me semble logique compte tenu des caractéristiques des équipements de frein de l'époque représentée sur la ligne. Le seul truc qui me gêne, c'est qu'il est très facile de mettre le robinet à l'urgence en ayant un peu la main lourde sur la touche du clavier. Quant à ceux qui ont hurlé au bug alors qu'il fallait simplement vérifier la configuration des machines, comme toujours depuis les débuts de TSW, j'ai peur que ça ne pousse pas DTG à mettre l'accent sur le réalisme. A leur décharge, cette fichue habitude de ne pas diffuser de manuel tout de suite n'aide pas non plus. Pour le reste, la ligne est superbe, le matériel roulant aussi. C'est du fret US donc c'est lourd, long et lent, le plaisir réside surtout dans les manœuvres et la gestion du profil en ligne. Je vais aller plus en profondeur mais pour l'instant je ne regrette pas mon achat. Yannick
  15. Run 8 Train Simulator

    Bon j'avance pas trop mal, j'ai terminé mon tourisme de Bakersfield à Needles, juste avec deux machines histoire de "repérer le terrain". Ca fait déjà pas mal de bornes et pas mal de trucs à assimiler mais rien ne vaut la pratique. Au retour, je me suis dit que ça serait pas mal de ramener quelque chose. On va commencer doucement genre 3000 tonnes de diffus (une paille pour les américains). Alors soit, je vais faire le plein, je m'accroche sur une rame "spawnée" au petit bonheur la chance, un petit essai de frein et il n'y a plus qu'à tracer jusqu'à Barstow dans un premier temps. A peine sorti du faisceau j'aurais dû m'en douter, je n'ai pas assez de puissance. Elles sont costaudes leurs bourriques mais ça reste du diesel, et quand on attaque direct une rampe de 17 sans pouvoir se lancer on se retrouve vite fait à se trainer à 15 MPH au cran 8 (quand on a de la chance)... Que faire ? Comme dans la réalité... J'arrête et immobilise mon train en plein désert (c'est le cas de le dire) et j'appelle au secours deux machines "spawnées" au premier évitement en aval, je saute sur celles-ci et me porte le secours à moi-même. "Clear" jusqu'à l'entrée du canton où se trouve le train en détresse et "Restricting" jusqu'à celui-ci. Encore un petit essai de frein et c'est reparti. Les deux machines supplémentaires ne sont pas de trop mais il n'y a pas beaucoup de marge pour autant, j'ai souvent de nouveau vu le cran 8 en ne me bornant qu'à réinitialiser l'"alerter" et regarder le train passer tous moteurs hurlants pendant des miles... J'ai vu ça, merci pour le boulot ! Comme dit je n'ai pas de problème avec l'anglais mais je compte bien tester tes "activités". Yannick
  16. Run 8 Train Simulator

    En multi il faut trouver un serveur avec des personnes sérieuses, sinon c'est vite l'anarchie (vu dans XPlane). Puis il faut qu'il y ait un régulateur, et cette fonction n'est pas super prisée parce qu'il faut aimer rester des heures à regarder des loupiottes changer de couleur. Bref, j'aime autant faire ma sauce. L'anglais lu est à mon avis indispensable pour Run 8, ne serait-ce qu'à cause de la masse de documentation qu'on peut trouver à côté. Le deuxième écran l'est tout autant, rien que pour faire du tourisme j'y affiche External Dispatcher, le plan de la ligne et les règles de signalisation... Trainsim.com et thedepotserver.com sont apparemment les canaux privilégiés pour Run8. Yannick
  17. J'espère très sincèrement qu'elle rattrapera la déception de l'Arosa, mais attendons de voir. Bon, je retourne sur Run 8... Yannick
  18. Run 8 Train Simulator

    Le multi ne m'attire pas plus que ça, il faut déjà bien maîtriser le logiciel et les procédures, et j'en suis encore loin ! Pas mal d'endroits où ça ne roule pas bien vite c'est sûr, mais ça rajoute du plaisir quand on est au bord des voies (surtout en rampe tous moteurs hurlants). Et quel satisfaction quasi professionnelle de rouler sur un secteur inconnu avec les plans qui vont bien en s'aiguillant où bon nous semble ! Yannick
  19. Ligne de l'Arosa

    Non, là dessus je suis formel, le frein électrique de l'Arosa est totalement irréaliste. Pas assez puissant et en aucun cas il ne suffirait à faire dérailler le train. Je pense qu'il ont voulu implémenter le risque de tassement et donc de rigidification de la rame, conduisant potentiellement à un déraillement dans les aiguilles. Je roule ma bosse depuis un moment sur les lignes de montagne suisses et ils ont résolu ce problème depuis un moment, en adoptant des systèmes prévus pour justement maintenir la souplesse de la rame même tassée sur la machine (tampon unique incurvé par exemple, idéal aussi pour des courbes qui sont bien plus serrées que la plupart des aiguilles, c'est visible sur l'Arosa). Pour ce qui est des freins pneumatiques, c'est suicidaire de les utiliser en permanence sur des profils pareils. J'ai pratiqué les X 2800 sur des pentes de 3%, donc sans frein moteur aucun, la technique consistait à rouler "en dent de scie", c'est à dire en freinant régulièrement et "virilement" de manière à perdre 20 ou 30 km/h puis de desserrer complètement. Le temps de reprendre de la vitesse, les freins pouvaient théoriquement refroidir, mais même avec ça il n'était pas rare que nous sentions une perte d'efficacité en bas de la pente et les semelles pouvaient fumer (vive les semelles fontes, les semelles composites auraient pu prendre feu). Le bon coté des choses, c'est que les accumulations de neige ou de glace sur les équipements de frein ne résistaient pas longtemps ! Yannick
  20. Run 8 Train Simulator

    Salut à tous, Je vois que les posts se font rares mais j'espère qu'il y a toujours des aficionados de Run 8 dans les parages ? Je l'avais acheté depuis plus d'un an mais pour diverses raisons je l'avais laissé trainer sur mon disque dur en m'y étant à peine penché. J'ai finalement réactivé ma licence la semaine dernière et là... J'ai pris une claque. L'interface austère, les graphismes dépassés et le manque d'intuitivité cachent une vraie mine d'or pour celui qui recherche avant tout le réalisme. Ce n'est pas simplement un simulateur (j'insiste sur le mot) de conduite, mais un simulateur de gestion de trafic ferroviaire sous tous ses aspects. Je ne me suis pour l'instant qu'amusé à trimballer un train de A à B en préparant manuellement les machines et la rame, et rien que pour ça il m'a fallu du temps. Mon expérience de conducteur SNCF m'a bien été utile. Quel "plaisir" de devoir patienter 5-10 minutes pour "gonfler" la rame, faire l'essai de frein, se battre contre un déclenchement du PCS (merci TSW) pour enfin se glisser dans la peau du régulateur/aiguilleur, ouvrir les signaux et conduire le monstre "au profil" tout en observant une signalisation parfaitement juste. Run 8 ne se joue pas, il s'apprivoise. D'ailleurs ce n'est pas un jeu, c'est tout un univers. Yannick
  21. Ligne de l'Arosa

    J'ai toujours trouvé les add-ons TS mieux finis dès le début, mais je n'y suis pas très ancien (j'ai tellement été dégoûté par TS premier du nom que je ne me suis repenché sérieusement dessus qu'en 2019 ). Oui, toujours le nerf de la guerre... Pour TS ils espèrent certainement récupérer naturellement la clientèle, mais à ce train-là ça risque de prendre encore du temps. Yannick
  22. Ligne de l'Arosa

    Au vu des retours et de mon expérience personnelle j'ai vraiment l'impression que DTG fait des accès anticipés sans en avoir l'air, je ne pense pas que ce soit bénéfique pour l'avenir ! En étant un brin parano on pourrait même penser que DTG met la pression aux éditeurs tiers pour qu'ils sortent leur produit le plus rapidement possible. Je me suis fait un petit trajet sur la version TS de l'Arosa avec une crocodile vu que j'aime bien plus le "old school", et je crois bien préférer cette version qui est bien plus vivante. Yannick
  23. Ligne de l'Arosa

    Optimisé on ne peut pas dire le contraire, 60 fps stables avec tous les réglages à fond sur du matos moyenne gamme qui a bientôt 5 ans, qui dit mieux ? A la rigueur je préfère ça à un blockbuster genre assassin's creed sur lequel on passe autant de temps à régler qu'à jouer.
  24. Ligne de l'Arosa

    J'ai tenté de faire une montée et une descente complètes mais je me suis heurté (c'est le cas de le dire) à ce souci de frein électrique. Pour le peu que j'ai pu faire : - graphiquement, le matériel roulant est superbe, donc dans les standards de TSW. C'est autour que ça pêche, je ne m'étendrai pas plus sur ce qui a été dit plus haut mais disons que ça reste joli si on ne regarde pas trop loin, - techniquement, je trouve dommage que le mode traction manuelle ne soit pas implémenté, comme il l'était dans TS. Au régulateur à la montée c'est carrément ennuyeux, et c'est même "bœuf" lors des reprises. Quand au frein électrique, la plus grosse blague selon moi, Il fait dérailler le train assez vite si on dépasse les 60 %. Dans la réalité, il suffit amplement pour tenir toute la descente sans toucher au frein à vide en dehors des arrêts. La technique des forums de dovetail qui consiste à laisser le frein à vide légèrement serré en complément conduirait à échauffer les freins jusqu'au point de non retour. Moralité, j'ai de gros doutes quand ils disent qu'ils ont consulté de vrais conducteurs. Sinon je salue l'implémentation des arrêts facultatifs et du "zug bereit" (demande de départ via le boîtier sur le quai). - les sons ne sont pas mal, hormis les arcs électriques continuels quasi énervants et les bruits métalliques quand on tire une rame. Globalement je trouve le tout sympa mais perfectible (on est d'accord qu'il est difficile de contenter tout le monde et son père). Yannick
  25. Ligne de l'Arosa

    Je regarderai dans le référentiel traction mais il me semble que tout a disparu lors d'un rectificatif il y a quelques années. Cela reviendra peut-être à la mode avec les questions écologiques, qui sait ? La mode ces dernières années est plutôt de s'arrêter partout même pour des prunes.
×