Jump to content
  • Sky
  • Blueberry
  • Slate
  • Blackcurrant
  • Watermelon
  • Strawberry
  • Orange
  • Banana
  • Apple
  • Emerald
  • Chocolate
  • Charcoal
La grenouille

SNCF pénurie de conducteurs - congés par la grêve

Recommended Posts

La grenouille    3,094

Article intéressant - face à la pénurie de conducteurs, la SNCF refuse les congés...Ils ripostent en ayant recours à la grève à la carte...

Ces « grèves de convenance », produit dérivé de la loi de 2007 sur le service minimum, commencent à inquiéter la direction. Pour les syndicats, cela reste le plus souvent « une menace, un argument pour souligner le ras-le-bol » en interne.


Peut être que vous ne pourrez pas lire l'intégralité...l'abonnement au quotidien Le Monde étant requis.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/11/17/sncf-empeches-de-prendre-leurs-conges-par-la-penurie-de-conducteurs-les-cheminots-ont-recours-a-la-greve-a-la-carte_6150226_3234.html

Edited by La grenouille
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
blindos    480

Et dire qu'on ait des nantis et des privilégiés, je ne comprends pas que personne ne veuille travailler dans cette merveilleuse entreprise... 

  • Like 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
rabby62    6,367

cette belle entreprise , qu'est la SNCF , j'y ai travaillé pendant plus de 35 ans , et j'ai vu , tout au long de ces années , celle-ci s'enfoncer dans le démantèlement et la casse à tout va....

Nous avons cru en quelque chose qui correspondait à une sauvegarde de ce savoir-faire  en 1981 , mais ensuite , tour à tour , tous les décideurs ont voulu laisser leurs marques , et on voit le résultat aujourd'hui...je vais arrêter ma litanie , car je ne voudrai pas importuner les bien-pensants , mais maintenant , on assiste à une cascade de mal-être , dont est victime notre ami Olivier , ( je te souhaite le meilleur mon ami , et reviens nous quand tu seras prêt ) , mais aussi à des conducteurs qui ont envie de démissionner au bout de 20 ans de compagnie , car au-dessus , c'est à ne plus rien y comprendre de leur décision et de leur politique de management....

et quand on est pas à l'intérieur de cette boite , on ne soupçonne pas tout ce qui fait le quotidien d'un cheminot...nous voyons arriver les fêtes de fin d'année , eh bien , sachez que bien souvent les premiers demandeurs sont les premiers servis...( donc il n'est pas rare de voir des demandes de congés faites le 2 ou le 3 Janvier pour le Noël suivant...sans aucune garantie de l'avoir....et ceux qui ont le culot de vous répondre qu'ils ne peuvent pas vous l'accorder , sont bien souvent les pieds sous la table aux fêtes de fin d'année , ne sont jamais stressés entre la poire et le fromage....et vont  aller jusqu'à vous faire culpabiliser lors d'une faute , par une demande d'explication ( 7P1) et s'octroyer le pouvoir insensé de vous juger en vous nuisant sur le déroulé de votre carrière

mais aujourd'hui , on arrive à  ce qui devait arriver , c'est que des agents embauchés en CDI , régime SS , voyant les avantages fondre comme neige au soleil , eh bien démissionnent....plus près de chez moi , .....courant 2023/4 , la relation Calais-Boulogne-Amiens va être cédée  au privé....Véolia ou Transdev.....et bien , les agents SNCF ont vu arriver une demande dans leur casier , ( à eux de choisir , et vite) , soit ils restent à la SNCF , sans garantie de maintien de leur poste ,et d'envisager une mutation, soit ils acceptent le transfert vers le nouvel affréteur , et au bout de 18 mois , ils ne pourront plus revenir dans le giron de la SNCF , et si au  bout de quelques années l’affréteur privé trouve le marché inintéressant , eh bien chômage assuré ....

Donc , en cascade, arrivent  les démissions , ou les arrêts de travail , et comme dans les formations de conducteurs , par exemple , sur une trentaine de candidats , au bout de la formation , on peut comptabiliser 2, 3 ou 4 certifiés.....mais quand il faut en plus accepter toutes les contraintes de nuit ,de découché , de travail sur dimanche et jour de fête , eh bien , beaucoup renoncent....je vais vous citer un exemple concret , révélé par notre ami Olivier ,....en tant que responsable syndical , il a été convié ,  par le patron de la direction national des conducteurs ( terminologie peut-être à revoir) dans le courant de cette année , à une réunion au niveau réseau Sud-Est ( dépôt de Paris Lyon , Dijon , Lyon , Marseille , Nîmes.....et bien d'autres) , et se sont vus expliquer , qu'il allait falloir accepter de n'avoir que 11 ou 12 repos le dimanche sur une année , et de ne pas espérer de congés d'été en Juin/Juillet/Août.....et la vie de famille dans tout cela.....pas jugé important par la direction....

donc voilà une infime partie des conditions de travail des nantis que nous sommes....et encore , avant , nous avions le droit , un peu à une reconnaissance du travail bien fait , car il y avait des DPX compétents , qui connaissaient le métier ....en voie d'extinction à ce jour....

je voulais vous faire sentir mon désarroi devant cette destructuration méthodique de cette entreprise , et je crains , mais ne le souhaite pas , un mouvement de colère pour la fin de cette année...et si mes écrits dérangent , il faut le dire , j'efface le tout...

et de vous souhaiter une belle journée

amicalement

jean-pierre

  • Like 16
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
couebas    27

Bonsoir Jean-Pierre.

Que rajouter de plus à cet état des lieux malheureusement exact. Je suis rentré dans cette grande maison en septembre 1970 pour réaliser mon rêve de devenir "pilote du rail" comme l'indiquait une affiche dans mon train de banlieue.  A cette époque le chiffre d'affaires du Fret était supérieur à celui du trafic voyageurs. J''y ai appris beaucoup de choses en temps qu’apprenti. Bien sûr de la mécanique en tout genre mais aussi à nager, faire du cheval, du ski, et même de la voile mais avec le prof de physique qui nous demandais de comprendre le fonctionnement du vent sur le voilier sinon on ne montait pas sur le bateau bref une entreprise qui prenais soin de ses futurs ouvriers, cadres et techniciens. J'y ai fait une carrière de conducteur, de chef de traction , de contrôleur transport mouvement, de cadre chef de projet informatique (développement de logiciel pour les agents de conduite), comme quoi dans cette entreprise on pouvait partir de très bas et arriver assez haut mais je crains fort que cela ne soit plus possible. Nous étions heureux de participer au fonctionnement de cette belle entreprise et "faire l'heure" était notre fierté. Mais les politiques et certains dirigeants n'ont pas su maintenir cette ambiance et n'ont pas non plus osé investir dans le fret ferroviaire. Lorsqu'en 2009 j'ai quitté l'entreprise, le trafic de wagons isolés n'existait quasiment plus, les triages non plus et seuls les trains complets que beaucoup de nos nouveaux concurrents se sont empressé de récupérer  continuent de rouler. A l'heure de l'écologie, quel est celui qui comprendra qu'investir dans le chemin de fer permettrait de supprimer des centaines de milliers de camion qui polluent et sont parfois source d'accidents? Nos voisin Allemands l'ont bien compris et continuent de développer leur fret. Je souhaite beaucoup de courage à ceux qui restent dans ce qui était une merveilleuse entreprise et qui est devenue bien tristounette.

Bonne soirée

René

 

 

  • Like 13
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
olivierlyon    3,429

Coucou la communauté TS dans le monde réel :)

je vais bien entendu mettre une petite pièce mais avant je m'interroge du bien fondé de balancer un article qui n'est autre que le torche cul du pouvoir ? y'aurait-il une vraie question qui se pose ? auquel cas notre ami @rabby62 a largement contribué a la réponse ou y'a autre chose en termes de motivation ?

pour expliquer les tenants et les aboutissants, je ne vais pas vous mentir, surtout a vous tous, oui c'est vrai pour ces congés.

je pourrais finir comme ca et vous dire bye bye a bientôt.

non, je vais développer. depuis tout petit et je pense que nous sommes nombreux avoir eu ce rêve => devenir conducteur de train. chacun suivant ses inspirations trouvera chaussure a son pied et s'épanouir dans son travail. ce qui est un atout formidable, surtout lorsque l'on pense a ses milliers de salariés, obligés de travailler pour vivre voir survivre mais qui n'ont pas pu accomplir leur rêve de gosse pour X raisons. loin de moi, l'idée de faire un reproche quelconque bien entendu.

bref, j'ai eu cette chance de n'en faire qu'a ma tête et de suivre mes inspirations. étant français, je voulais rentrer dans cette grande maison, que dis-je, institution du ferroviaire français qui a, pendant de très longues années, planté la première place sur le podium au niveau européen, voir mondial dans certains domaines, en termes de sécurité ferroviaire, développement technologique etc etc etc. comme toutes les entreprises ferroviaires, nous avons connu notre lot, trop important hélas, de catastrophes.

chaque fois qu'un tel événement se produisait, les causes étaient recherchées et surtout palier au plus vite a toutes les erreurs commises pour qu'elles ne se reproduisent jamais plus.

pendant ce temps là, nous avions un pays ami, qui tombait dans l'autoritarisme de libéralisme a outrance, ce qui engendrera de nombreuses catastrophes ferroviaires sans parler des nombreuses suppressions d'emplois qui suivirent des cheminots anglais. la suite vous la connaissez tous.

puis arrivèrent , les uns après les autres, de grands orateurs adeptes de toutes sortes de réformes ne faisant passer le pognon qu'au premier plan, Nous commencerons alors cette lente descente aux enfers alors que pendant le même temps, certains ne cesserons de nous montrer du doigt, " salauds de grévistes, de privilégiés d'avantages en tous genres". non mais c'est vrai a les écouter, nous étions mieux loti que le président de la république lui même ! sans parler de la fameuse prime charbon et de la prime pour absence de prime. Faut quand même pas avoir un QI élevé pour gober des âneries pareilles. preuve en est que les crétins se reproduisent puisque c'est toujours d'actualité.

dans le même style j'ai assisté une fois un vendredi de fin d'après midi, a l'époque encore pas si lointaine, où il y avait des chefs de service sur les quais. vous savez le gars (ou la femme) qui avait une casquette blanche sur la tête et qui utilisait un sifflet pour prévenir du départ du train ? une dame embourgeoisée endossant la peau d'une pauvre bête qui n'avait rien demandé du tout, retourna une tarte magistrale au chef de service présent sur le quai car le train était parti a l'heure ! oui oui oui 

sans vous parler de tous ces gens qui meuglent telles des vaches, parce que le train rattrape le retard et que du coup ils n'auront pas leur petit bonus de dédommagement. 

j'en ai des valises pleines de ces événements, sans vous parler de cette grande mode actuelle que de laisser ses bagages dans un train. tous les jours sans exception, sur le territoire, des trains sont bloqués, par intervention des forces de l'ordre et équipes de déminages. 

bref, la dernière grosse réforme aura eu raison de nous. la boite que nous connaissions est éclatée en 5 entités distinctes avec pour seul objectif : Faire du fric !

1ere étape pour faire du fric : regarder ce que gagne les gens. si on en supprime la moitié c'est tout autant de gagné. je vous dis juste ca comme ca, depuis les années 80, compte tenu de l'inflation, il nous manque (pas seulement nous cheminots) mais bien tous les salariés de ce pays et de tous fonctions et catégories confondues, 35% de pouvoir d'achat. bon ben aujourd'hui vous payer 2€ le litre de carburant. ca c'est la pensée du moment mais visiblement ca plait a tout le monde.

pour en revenir a nos moutons, le bien être des différents salariés ? heuuu quel vilain mot. oui bien être ne rime pas avec augmentation de productivité. pour exemple un conducteur Français peut faire jusqu'à 11h d'amplitude par jour . alors oui nous savons que nous travaillons pour effectuer un service 24h/24 et 365j par an. Sauf que , comme n'importe quel salarié, il existe un contrat de travail, qui précise quand même qu'en échange d'un travail, le salarié perçoit un salaire pour un temps de travail bien défini. 

alors je vous le dit tranquillement, nous ne sommes quand même pas responsables parce qu'une bande de glands ne savent pas faire les comptes, aveuglés par les gains et qui d'un coup se rendent compte, que la production est mise a mal parce qu'il manque du personnel ? de ce fait nous devrions nous couper de nos temps de repos ? de nos familles ? de nos amis ? de nos congés, pour que tous ceux qui nous crachent a la tronche a longueur d'année puissent voyager tranquillement ? LOL MDRR

eh bien non, si on nous refuse nos congés eh bien nous faisons autrement. et que celles et ceux qui ne sont pas content prennent leur bagnole a 2€ du litre.

oui cela peut vous paraitre violent, mais c'est l'exaspération, le ras le bol qui vous parle et aussi le mal être au travail. car nous avons la responsabilité pénale des personnes que nous conduisons. vous pensez que le premier conducteur qui vient a faire une boulette a cause d'épuisement et d'un temps de repos nécessaire réduit, viendra trouver la défense de son employeur ? walou ! le juge dira : vous n'aviez qu'a respecter votre règlementation du travail. (s'il s'en sort) ! et je n'ose pas aborder toutes les autres professions du ferroviaire. les autres entreprises ferroviaires ne sont pas mieux, il suffit de voir le turnover des employés, c'est assez édifiant. 

et pour ceux qui s'inquiète, en ce qui me concerne, je ne suis pas en train d'user de la loi sur le service minimum mais bel et bien sur les tréteaux car mon corps a dit STOP avant que je ne fasse une connerie. 

je vous laisse ainsi en m'excusant par avance si je vous ai heurté  

olivier

  • Like 9
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
cc72077    349

Bonjour à toutes et tous,

Je pense m'être trompé d'endroit, nous sommes loin de l'idée première de ce lieu, partager notre passion pour le train.

Concernant les griefs des uns et des autres envers leur(s) employeur(s), je  vous fais un résumé de mon propre cas :

 - Début d'activité septembre 1961, 54 heures par semaine.

 - Mi 1962, changement d'employeur, 45 heures hebdo, le pied !

 - Fin 77, passage par la SNCF, supérieur un peu C...

 - En 78, retour à l'informatique.

 - 2006, en Août, droit à la retraite.

Pour mon épouse, SNCF, 18 ans d'activité, retraite en l'an 2000, lorsque je l'ai rencontré, mon salaire était égale à 3 fois le sien.

Aujourd'hui, différence de retraite ... 1,5 cherchez l'erreur !

Revenons à notre point commun, la passion du train.

Cordialement

Christian ou kiki pour les intimes.

Edited by cc72077
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
kikou66300    348

Bonjour à tous,

J'ai connu successivement la SNCF, dans les années 1970, puis le privé, et tu peux me croire @olivierlyon, ce n'est pas mieux.

j'ai traversé des mauvaises périodes, en contradiction avec les décisions prises par les directions successives, mais un jour j'ai fini par comprendre.

Il y a les décideurs qui doivent assumer, et des exécutants qui font leur travail au mieux, avec les moyens qu'on leurs donne, et c'est tout.

Chacun à sa place (et les chêvres seront bien gardées;)), 

C'est souvent difficile à vivre, je suis d'accord avec toi,  mais, surtout, surtout ne pas culpabiliser.

Bon courage, on compte sur toi...

Christian

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Colargol    399

Eh bien mon cher @olivierlyon je te sens très remonté, et quand on connaît l'état de la boîte à l'heure actuelle rien de plus normal. Ton discours fait totalement écho à ce que je ressens depuis plusieurs années (et encore je n'ai pas connu la SNCF dans laquelle tu es rentré). On est nombreux à bouillonner intérieurement. Je pourrais moi aussi m'étendre sur ce que j'y constate mais tout a été dit. Pourtant j'ai rejoint le chemin de fer il y a moins d'une dizaine d'années, mais jusque dans la gare de campagne la plus profonde, c'est le même merdier, quelle que soit l'entité, et j'ai assisté à une descente aux enfer que je n'imaginais pas.

Maintenant je me suis fait une raison, ça changera dans le mauvais sens qu'on soit d'accord ou non, qu'on proteste ou non. Je me contenterai de rigoler au nez de ceux qui viendront faire leurs pleureuses quand ça ira encore moins bien que maintenant.
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

×