«

»

Mar 31

West Lines of Scotland : le test

Nota : Ce test est l’oeuvre de Cerbere22 du forum. 

 

Keith Ross, Keith Ross… Ce nom n’est pas inconnu des nombreux utilisateurs de Railworks/Train Simulator, puisque c’est lui qui est à l’origine de la West Coast Main Line North, sortie il y a maintenant quelques années, et qui pour beaucoup représente la (quasi)-perfection d’une route pour notre simulateur favori. Depuis on n’avait pas trop entendu parler de lui… et c’est normal, puisqu’il s’est lancé dans un gigantesque projet d’amélioration et d’agrandissement de la route gratuite « Port Road ». Pour l’occasion, il a décidé d’aller jusqu’à la côte ouest écossaise, pour un total de, tenez vous bien, 130 miles (en comparaison une route de taille moyenne comme la London Brighton fait environ 50 miles) !

Juste pour ressituer le contexte, « Western Lines of Scotland » correspond donc à la ligne de Carlisle à Stranraer (qui permettait aux voyageurs de prendre le ferry pour aller en Irlande) en incluant la branche de Kirkcudbright, qui constituait l’ancienne Port Road. La ligne a fermée en 1965, vous comprenez donc bien qu’il s’agit d’une ligne sur laquelle on va faire rouler nos belles locos à vapeur, mais ça on en reparlera plus tard. Pour l’instant concentrons nous la route en elle-même : pour ceux qui avaient adoré la WCML, eh bien vous n’allez pas être déçus par cette WLoS ! En effet, on retrouve un vrai travail artistique sur l’ensemble de la ligne : de la gare de Carlisle (qui nous surprend comparé à celle qu’on connaît dans les routes « modernes ») jusqu’à la petite bourgade portuaire de Stranraer, des forêts qui nous semblent hostiles par temps de brouillard aux lochs qui font le charme de la campagne écossaise en passant par les voies de dépôt qui commencent à être envahies par la nature, Keith Ross a réussi encore une fois son coup, en insufflant à la ligne sa propre ambiance. On ne s’ennuie pas une minute, et pour cela, pas de secret : une attention importante aux nombreux bâtiments (ferroviaires ou non), un décor fidèle, étendu, qui possède son atmosphère.

J’ai particulièrement aimé le fait de retrouver beaucoup de industries (lait, poisson, pétrole, charbon, ciment… et bien d’autres !) connectées à la route, permettant une très grande variabilité dans les scénarios. Après trois ans de développement, c’est un voyage en Ecosse qu’on vous propose pour 30 euros (vous trouverez pas moins cher ^^) ! Je recommande d’ailleurs personnellement le Lightning Effects Enhancement Pack de AP qui rend la route encore plus belle.
Pour conclure, signalons la route se charge rapidement contrairement à ce que l’on pourrait penser (mais cette caractéristique est malheureusement assez dépendante de la configuration de chacun).

Image IPB

Keith Ross a beaucoup travaillé sur les décors, comme ici, à Stranraer.

Passons maintenant à la locomotive qui est fournie avec cette route, il s’agit de la Black 5 4-6-0 (locomotive à vapeur bien sûr), présente en trois variations selon leur état : une loco très bien entretenue qui sera utilisée pour le traffic passager, une intermédiare, et une qui est en fin de carrière. Chacune de ces locomotives peut être équipée en cas de neige d’un dispositif de type BR 06 pour pouvoir avancer tranquillou, avec une bel effet de particules au passage.

La ligne est également fournie avec plusieurs types de wagons. En ce qui concerne la conduite, je ne suis pas du tout un expert dans le domaine, mais RSC a été sympa d’implémenter une touche qui permet de passer en mode « Legacy », permettant de conduire la Black 5 comme n’importe qu’elle locomotive – eh oui, même avec plusieurs centaines d’heures sur TS je suis encore incapable de conduire une loco à vapeur correctement… Pour les fans, ne vous inquiétez pas, la conduite en mode « Expert » ainsi que le chauffeur manuel sont bien évidemment possibles. A l’opposé, pour ceux qui seraient reboutés à l’idée d’acheter la route à cause de cela, sachez que la route aurait en réalité quand même connu quelques diesels (bon pas des Class 66 ou 158 non plus ) : 17, 40, 55, 101, 111… on ne sait pas trop. Mais Keith Ross à pensé à vous et à déjà créé plusieurs scénarios utilisant des matériels diesels sur le Workshop. Voilà, vous n’avez maintenant plus aucune excuse pour ne pas acheter la route ! ^^

Image IPB

La Black 5 qui s’éloigne de Castle Douglas arrive à rouler malgré la neige

Les scénarios tiens, parlons-en. Il y en a 15 (ça nous rappelle les vieux DLC), tous créé par Keith Ross. Ils sont tous bien parce qu’ils racontent chacun une histoire, mais sans tomber dans l’excès (comme par exemple dans la Münich-Augsburg : une alerte à la bombe, RSC ? Vraiment ?) : transport de charbon pour la centrale thermique de Carlisle, train passager qui parcourt toute la ligne (170 minutes !), train de marchandise pour transporter lait et gateau avant le lever du soleil, on travaille même une fois pour le ministère de la Défense ! A chaque scénario on (re)découvre des bâtiments biens particuliers, et ça fait plaisir. Cependant on est je trouve parfois beaucoup sollicité pour gérer soi-même son chemin avec les aiguillages, il est parfois difficile de s’y retrouver sans perdre un peu de temps, c’est quand même un peu dommage. Il est également important de noter que la route n’est pas fournie avec des scénarios en mode carrière. Par contre, on retrouve un Quick Drive qui contient beaucoup de choix de départ/arrivée. C’est d’ailleurs un Quick Drive qui me plait bien, très vivant avec beaucoup de wagons éparpillés un peu partout et beaucoup de consists AI ! ENFIN !

Un bilan très très positif donc pour cette route, qui vaut largement son prix. Keith Ross après pendant ses trois ans de développement a fourni un véritable travail et cela se voit dès les premiers miles que l’on parcourt. Même si l’on n’est pas un inconditionnel de la vapeur, on ne sera pas déçu ! Moi-même, j’adore y rouler un peu, entre deux scénarios biens chargés sur des lignes comme la London-Faversham ou la Edimburg-Glasgow.

En ce qui concerne le futur de « Western Lines of Scotland » on sait que Ross aime bien mettre à jour son travail, il ne serait donc pas surprenant de voir plusieurs mises à jour arriver dans les prochains mois. De plus RSC semble réserver la 2MT de Digital Traction pour cette route, Ross étant visiblement en train de créer les scénarios…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>