Railsim-fr.com » Le 1er portail français dédié à Train Simulator et RailWorks.

jan 23

LINT 41 : la passion de la finesse

Salut ! Aujourd’hui, deux jolis autorails de sortis : la caravelle modèle X 4500, disponible gratuitement sur le site, modélisée par l’excellent PapiNic (un mois après la « mort » des caravelles chez nous… je suis tout triste) ; et de l’autre côté de la frontière, c’est le LINT 41 qui a été créé par RailTraction, et mis en vente aujourd’hui pour un peu plus de 15 euros (merci la nouvelle loi sur la TVA). Le nom de ce train n’a pas été tiré au hasard dans une grille d’un livre-dont-vous-êtes-le-héros, il a une signification : Leichter Innovativer Nahverkehrstriebwagen soit autorail léger innovant de transport local. Il fait partie de la famille des Coradia, et on ressent immédiatement la ressemblance avec nos suppos (ou baleines si vous préférez) (ou saucisses si vous préférez) (ou concombres si vous préférez) (allez, X 73500 comme ça tout le monde comprendra), et les Minuetti, pour nos amis italiens.

En Allemagne (seule une livrée DB Regio générique est incluse), les LINT 41, classés dans la série 648, circulent dans plusieurs régions, et l’afficheur de destination nous offre une palette assez large de destinations réelles et fictives, mais qui nous conviennent bien (Projekt Freiberg, Köblitzer). Pour changer un peu, j’ai décidé de l’utiliser sur un RB entre Hamburg Hbf et Neumünster. Une fois le scénario créé puis lancé, la surprise est agréable : la modélisation extérieure est excellente, avec juste un petit bémol sur les bogies dont certaines parties sont texturées alors qu’elles auraient pu être en 3D. Le texturing est en haute définition et excellent, sans bavures. Il faut signaler que contrairement aux deux sorties précédentes, (l’ER20 et la Vectron), cet add-on a été développé par RailTraction lui-même, et non pas RSSLO.

Un autorail magnifique !

La cabine constitue la deuxième très belle surprise, avec que de la 3D et de la HD. C’est très propre, la caméra est bien placée, tout est fait pour qu’on passe un agréable moment à la conduite. La grande vitre centrale offre une très belle vue, et large aussi. Par contre, j’ai l’impression que certaines animation de sélecteurs sont absentes, comme celui de l’essuie-glace. Concernant la vue passager… y en a pas ! C’est franchement dommage.

Le lien avec la cabine d’un X 73500 se fait tout de suite.

Les fonctionnalités sont de haut niveau (pas très loin du tout de la gamme EXPERT LINE de vR), avec séquences de démarrage/arrêt moteur, déverouillage-ouverture-fermeture-verouillage des portes, vitesse imposée (enfin, ils auraient pu trouver un contrôle clavier plus simple que Ctrl+Shift+A…), le comportement du frein comme en réalité, deux écrans d’aide à la conduite dynamiques (ici, les fonctions gadgets de l’ER20 auraient vraiment ajouté un GRAND plus). La physique semble très correctes, les sons ont été enregistrés sur un modèle réel… mais le niveau c’est n’importe quoi, me faites pas croire que la cabine est aussi silencieuse que ça. N’oubliez pas de redescendre un peu le volume si vous conduisez une Ludmilla juste après :P Petit point négatif également, pas de consists QD à ma connaissance… ni de manuel, ou alors j’ai pas assez cherché ! (seulement un guide de démarrage rapide fourni avec le zip).

L’un des deux écrans affiche le pourcentage de traction et l’heure de façon dynamique. On aurait aimé en voir plus !

Bref, un excellent modèle, franchement, qui vaut largement le coup, en gros c’est le 628 des années 2010, aussi bon voir meilleur. Un scénario est fourni pour la Köln-Koblenz, mais nul doute que la communauté allemande va nous proposer d’excellentes activités (il y en a déjà…).

jan 20

Un nouvel éditeur de pack de scénarios… oui encore un !

Salut ! Aujourd’hui un test, mais plus sous la forme d’un édito/discussion, concernant les packs de scénarios payware. TrainSimulatorScenarios, Railworkers, RGSimulations, autant de noms qui ne vous disent peut-être rien, il s’agit d’anciennes boutiques de scénarios qui ont fermé. Rares sont les survivants et connus : Armstrong Powerhouse bien sûr, DPSimulations, et un nouveau, GoldenGoldsmithScenarios, dont le premier pack fait l’objet ici d’un test. Je me limite volontairement dans ce billet à l’étude de la scène anglaise, le cas allemand étant différent, puisque 3DZUG et TaD/Versystem proposent du contenu en plus et pas uniquement des simples scénarios.

Aujourd’hui, on parle des scénarios payants !

Le scénario en tant que contenu est un cas à part pour TS : contrairement aux lignes et aux matériels roulants, il s’agit d’un travail très rapide, se comptant en heures (pour quelqu’un d’expérimenté), comparés aux mois voire années d’une ligne ou d’une locomotive. De plus, il n’y a pas de compétences spécifiques à acquérir à part l’éditeur du jeu, comparé aux lignes et matériels qui demandent de s’y connaitre pas mal en modélisation 3D. Bref, tout le monde avec un ordi, TS, et de la motivation peut s’y mettre relativement facilement.

Avec de l’expérience, tout le monde peut créer d’excellents scénarios.

Et du coup, les scénarios fleurissent un peu partout sur le net, contrairement aux matériels et lignes. Ainsi sur UKTS, au moment où j’écris ce billet, il y a pour la catégorie TS 839 scénarios, contre 384 matériels+lignes, ce dernier chiffre étant à relativiser car bon nombre de fichiers ne sont que des reskins. On est plus aux alentours des 150. Le workshop, apparu pour TS il y a maintenant plus de deux ans, n’a fait qu’amplifier la création de contenu, puisque plus de 4700 scénarios sont disponibles en un clic. Les lignes, elles, se comptent en dizaines, en ne prenant que celles d’une bonne qualité. La différence est donc clairement visible… Et en parlant de qualité justement, certes sur cette énorme quantité de scénarios on trouve la mission omnibus toute bête pas très passionnante, mais des centaines de scénarios réalistes créés par des simmers de talent, je pense par exemple à rosgar, dcfcfan, gongchai, Adam Forsyth,… et notre communauté n’est pas en manque avec l’excellent beluxtrains.

Nombreux sont les scénarios splendides et gratuits, comme le Liverpool Street-Southend Victoria de dcfcfan (UKTS 32315).

De ce fait, si on veut réellement agrandir sa collection de matériels anglais, il faudra passer à la caisse, mais pour les scénarios, c’est totalement différent, on peut facilement accumuler des centaines et des centaines d’activités gratuites (sous réserve d’avoir les add-ons payants requis bien sûr…). Pourtant, certains se sont lancés dans l’aventure de créer des scénarios payants, et le chef de file est Armstrong Powerhouse. S’il est toujours considéré comme une marque de qualité, c’est surtout grâce à son histoire – c’est véritablement le premier à avoir créé des scénarios ultra-réalistes au niveau du trafic et des livrées. Les reskins fournis avec le pack sont également de grande qualité. Aujourd’hui, les scénarios en eux-même sont souvent du même niveau que certains freewares, mais les ventes se poursuivent grâce à l’image de marque, et les reskins également.

AP profite d’une excellente image de marque, et aussi des reskins de haute qualité fournis avec les packs.

Si AP connait un grand succès, ce n’est pas le cas de tous les petits studios que j’ai cité en début d’article. Alors pourquoi ? Je l’ai dit et redit, on trouve gratuitement beaucoup de scénarios de qualité : il faut donc, pour que l’argent qui sorte du porte-feuille soit justifié, se différencier de ce que l’on trouve partout. Déjà première chose, la vente de scénario à l’unité ; une grande erreur à mon sens. Pourquoi payer presque 1 euro pour un scénario alors que je peux en avoir un similaire gratos ? Deuxièmement, du contenu de qualité. Celui qui paye pour un pack de scénarios tient au réalisme, au sérieux du contenu. Je ne vois pas quelqu’un sortir 4-5 euros juste pour des scénarios trololol où on voit des Electrostar à Edimbourg ou des Class 40 à Brighton dans les années 70 ! Autre chose, le thème : il faut viser l’originalité, la curiosité ! Sur UKTS par exemple, on trouve nombre d’express sur l’ECML-S, mais pour avoir des scénarios de frets modernes, il faut aller voir chez AP… Deuxième exemple, la Riviera Line qui se prête à merveille aux scénarios années 80 (si on passe outre les quelques anachronismes…). Il faut aller chez AP pour voir des scénarios réalistes de ce genre. Que ça fait plaisir de voir des Hoovers et des Cromptons tout en bleu longer le Dawlish Sea Wall ! Dernier point, les problèmes. ON EN MANQUE ! Un exemple… chez AP, un omnibus classique entre Edimbourg et Glasgow… si on exclut l’arbre qui est tombé sur les voies ! Ou la Class 92 qui risque de ne pas réussir à grimper jusqu’à Shap Summit car il fait trop chaud ! Voilà ce pourquoi on veut bien payer !

Je vais pas arriver jusque Shap Summit, je vais pas y arriver… merci AP pour cette expérience fantastique !

Et si les nombreux petits éditeurs n’avaient pas forcément compris cela, je pense que c’est le cas de Jason Goldsmith et son nouveau site. Déjà repéré sur la scène freeware avec d’excellents packs, un très original de NENTA Tours, et un pour l’ECML-S – j’en avais parlé dans lmcg – qui est à mes yeux le meilleur pour cette ligne, l’auteur s’est lancé depuis peu dans le monde payant, avec un premier corpus de 24 (!) scénarios pour une durée totale de presque 19 heures ! Coutant 6,50 € à peu près, on en a largement pour son argent (en comparaison, l’AP41 propose 7h30 de jeu). Si je suis les quelques points que j’ai énoncé plus haut, ça parait tout bon : de l’original – rares sont les très bons scénarios sur la Liverpool-Manchester, avec des petites pépites, le DBS Managment Train assuré en 67+DVT, de la 60, de la 08… et même un railtour vapeur avec une Jubilee. En plus, le trafic est totalement réaliste. C’est que du bonheur ! Et le résultat ingame est là : enfin un créateur qui a compris ce qu’on attendait de scénarios payants. Bref, il s’agit d’un pack que je recommande fortement, et je suis impatient de découvrir ses futures productions !

Le premier pack de GGS est excellentissime.

jan 10

The Story of Forest Rail : le test

Forêt magique

de belles histoires

le train arrive

jan 08

La star de la Capitale pour débuter l’année

Yo ! Bonne année chers visiteurs de ce blog, mes meilleurs voeux ! Pour ce premier post de 2015, je vous propose un test du premier add-on de 2015, il s’agit de la Class 378 de DTG, que l’on surnomme « Capitalstar », mot-valise qui résume bien la chose : un Electrostar qui circule dans la Capitale et ses alentours.

Celle-ci est très proche de la 377 donc, et DTG ne s’est pas gêné pour bien pomper dessus, un peu trop même, j’y reviendrai plus loin. Mais d’abord quelques mots sur London Overground, la compagnie qui exploite ces trains : celle-ci a en charge un petit réseau, mais très dense : de la banlieue pure et dure. On peut distinguer six lignes : les West, North, East et South London Lines, électrifiées en 750V – la North London Line présentant en plus une section en courant alternatif 25 kV ; la Watford DC line, dont les voies suivent celles de la WCML, mais en courant continu, le nom le dit bien ; et enfin, la Gospel Oak-Barking line, non électrifiée, où circulent de Class 172 (de la famille des Turbostar). Ainsi, toutes les lignes sauf la dernière sont électrifiées, et les 378 ont le monopole de la traction. La North London Line exige des matériels bicourant, et on distingue donc deux sous-séries : les 378/1, uniquement équipées d’un frotteur, et les 378/2, qui ont un élément PTOSL, donc un panto.

Les 378 accompagnent les voies de la WCML sur la Watford DC line.

DTG a pour une fois eu la bonne idée de modéliser les deux sous-séries, même si nous n’avons pas de NLL pour l’instant. On pourra tout de même les placer à Stratford et ainsi dire au revoir à nos reskins de 377. Cette dernière donnait un résultat plus que passable, mais les différences extérieures sont notables, notamment les portes. L’éditeur de TS nous propose une très bonne modélisation, avec des textures haute résolution, ça c’est cool. La toiture est également excellente. Par contre, ils ont poussé le bouchon un peu trop loin (hein Maurice !), en copiant-collant les équipements du dessous de caisse de la 377, alors qu’ils diffèrent assez sur les Capitalstar !

La modélisation extérieure est très bonne, à part le bas qui n’est pas réaliste…

En cabine, même topo, c’est pas mal repris de l’automotrice déjà disponible, et ils ont bien raison. Cette fois-ci cependant, ils sont restés conforme à la réalité, en faisant disparaitre le Speed Set Control notamment. Il y a un buzzer, mais pas de DSD (alors qu’il y en avait un sur la 377 !). Les sons, qui n’étaient pas terrible, ont également été repris pour cette version. Il faut noter que normalement, ils sont un peu différent des 377 car contrairement à celles-ci, les 378 ont pour vitesse maximale 75 mph et non 100.

La cabine est logiquement très similaire à la 377.

Concernant les fonctionnalités, oui, il est possible sur la 378/2 de changer de type de courant en cours de partie, mais pas de façon réaliste. En fait, en utilisant le bouton Pan Down (ou Shoe Up), la simulation considère toujours qu’on capte du courant…

La 378/2 n’a pas encore de North London Line, mais DTG a bien fait de l’inclure.

Le grand plus de cet add-on est incontestablement ses vues passager. Si vous aimez les utiliser, vous pouvez quitter ce test et aller acheter l’add-on : il s’agit d’une des meilleures que j’ai vu pour TS, car la particularité de la 378, d’avoir uniquement des banquettes sur les côtés du train, avec des intercirculations larges et libres, sans portes, est parfaitement rendu ingame. Les effets dans les courbes sont très sympas. Vraiment splendide.

La vue passager est magnifique !

Bref, c’est donc pas mal repris de la 377, mais on s’y attendait. Cela reste un bon add-on, avec une superbe vue passager, utilisable sur le South London Network (4 scénarios sont fournis) et la WCML London & Midlands, en espérant voir une North London Line un jour (et un pack d’AP pour les sons et les fonctionnalités :P) !

déc 24

Enfiiiiiiiiin la partie nord de l’ECML !

Salut ! C’est un cadeau de Noël avec un peu d’avance que nous fait cette année JustTrains, en mettant enfin en vente la Newcastle-Edinburgh (prononcez Newcasseul-Edinebrah – je vais me lancer dans les cours d’anglais moi :P). En y réfléchissant, ça fait plus de deux ans qu’on l’attendait !!! Alors ne perdons pas une seconde pour voir ce qu’il en est !

D’abord, qu’est-ce que c’est : la partie nord de l’East Coast Main Line, entre Newcastle et Edimbourg pour environ 200 kilomètres ! La ligne est donc complète, si on exclut les ères de représentation : Londres King’s Cross-Peterborough par DTG, Peterborough-York par CreativeRail (ère BR Blue ou époque IV pour faire plaisir aux modélistes), York-Newcastle (BR Blue, une ligne de railworks, et une version moderne par Darren Porter est dispo sur le workshop), et donc enfin la Newcastle-Edimbourg, par JT. On peut continuer encore au nord, vers Dundee et même Montrose, et à l’est vers Glasgow, soit via Falkirk High, soit via Carstairs, mais là il manque une vingtaine de kilomètres. Comme quoi, peu à peu de plus en plus de rails anglais sont modélisés ! Notons que la ligne de JT inclut l’antenne électrifiée vers North Berwick (l’occasion d’utiliser les Class 380 !), l’Edinburgh Crossrail (petite ligne suburbaine de quelques miles), le dépôt de Millerhill, et les voies de Leith Docks. Ca permet de varier avec les express pour la capitale !

Qui dit ECML dit Class 91 et DVT Mark 4 !

La ligne a été développée par Mully, et je dois avouer qu’elle se situe pour moi en-dessous de la sECML. Déjà, parce que c’est l’ECML, et donc qu’en vrai c’est moins joli que la ligne écossaise. Mais surtout, il y a quelques mauvaises poses de décors, quelques « impropretés »… ce n’est pas bâclé du tout, mais juste, par endroit, on aurait préféré peut-être un peu plus de travail. Je vais citer deux points précis : premièrement, les falaises, qui ont été faites « facilement » avec l’outil pour baisser ou monter le niveau dans l’éditeur (mes connaissances ne vont pas très loin après ça ahah) mais du coup c’est trop grossier et ça parait pas trop naturel. OK une modélisation 3D aurait pris du temps, mais au moins ça aurait rendu super super bien !

Les falaises auraient pu être plus soignées…

Deuxième exemple, et là c’est à mon avis le point le plus négatif de cette ligne : les arbres. Pourquoi pourquoi pourquoi pourquoi avoir de superbes arbres 3D, et se servir à volonté quand même dans les vieilles mochetés de railworks, pour en faire un mix vraiment pas joli. Heureusement, ça ne concerne que quelques miles dans le tiers nord de la ligne – sur mon premier run, j’avais vraiment peur que ce soit comme ça sur les 200 kilomètres ^^ Plus au sud, le mélange est harmonieux.

Cette pose d’arbres, ça ne va pas du tout ! Heureusement que ce n’est sur quelques miles uniquement.

En fait, la ligne souffre du même défaut que tous les projets commencés il y a longtemps : plus possible de revenir en arrière à partir d’un certain point, du coup, la ligne sort en 2014, mais fait quand même vieux. Il y a un air de ressemblance avec la Newcastle-York Modern, qui est quand même moins bien que la version de Darren Porter ! Et ces vieux assets supportent mal l’aliasing ! Après, ce n’est pas non plus très dérangeant, et la qualité globale de la pose des assets est très bonne. Pour les pros de la caténaire, elle n’est pas mauvaise, il y a le balancement.

La ligne fait quand même un peu vieillot.

Les assets customs sont variés, nombreux et très bien modélisés, qu’il s’agisse d’industries, de bâtiments voyageurs, ou des postes d’aiguillage, les anglais les apprécient particulièrement et ça se voit ingame, avec de belles réalisations. J’ai l’impression que Waverley a été refait, mais pas Newcastle Central. Ah, et j’allais oublier les ouvrages d’art ! Honnêtement, les Calton Tunnels (les tunnels à la sortie d’Edimbourg côté Londres), bof bof, par contre les ponts et autres viaducs sont très jolis, notamment le Royal Border Bridge, juste au sud de Berwick-upon-Tweed.

Les points-clé de la ligne sont évidemment présents.

Dernier point sur la ligne en elle-même, c’est je pense la partie la moins ennuyante (ou la plus intéressante, comme vous préférez) de l’ECML, et les décors variés sont bien rendus ingame, à part les quelques points que j’ai déjà signalé. De toute façon avec la variété des trains croiseurs que l’on peut faire, y a pas de raison de s’ennuyer ! Au programme donc : des express en HST ou IC225,  des omnibus en DMU de Northern Rail, les trains vers North Berwick en Class 380, et beaucoup de possibilité en ce qui concerne le fret. Des scénarios avec des reskins bien moches et surtout irréalistes sont fournis, et aussi des QD, avec AI (même si parfois les convois n’ont rien à faire là), mais je crie au scandale… même pas un QD de l’intégralité de la ligne, il faut au moins faire deux scénarios, en s’arrêtant à Berwick-upon-Tweed. Sérieusement ? Si c’est un problème de mémoire, il suffirait de diminuer la quantité d’AI…

Si vous possédez la Class 380, vous la croiserez souvent en QD !

En tout cas la communauté devrait faire de belles choses… surtout des scénarios enchainés jusque Londres, si un jour Creative Rail fait une version moderne de l’intégralité de sa ligne ! En conclusion donc, pour les fans du rail britannique, jetez-vous dessus, mais si vous êtes juste à la recherche d’une ligne magnifique, ce n’est peut-être pas celle-ci, en raison de son aspect un peu vieillot et les deux-trois imprécisions.

Une belle ligne donc, mais pas au niveau de la sECML.

Également, je souhaite à tout le monde un Joyeux Noël, avec une pensée particulière pour ceux qui sont seuls ce soir, et les professionnels de santé qui travaillent ! Bon réveillon à tous, et j’espère que le Père Noël vous apportera de belles choses :)

 

 

déc 19

Une Vectron sans habitation

Après des awards qui ont beaucoup fait parler d’eux (ahah :p), je vous propose aujourd’hui un test de la dernière sortie de RailTraction !

Il s’agit d’une locomotive électrique de la famille Vectron (de Siemens), développée par RSSLO et éditée par RailTraction. : le couple qui propose déjà l’Eurorunner, qui n’est pas excellente – bourrée de fonctionnalités avancées certes, mais du coup un peu bâclée sur le basique mais le plus important. Pour cette nouvelle sortie, je m’interroge déjà sur son existence : pourquoi proposer une locomotive polonaise alors que nous n’avons pas de lignes pour la faire rouler ? La famille des Vectron comprend pourtant des variantes 15 kV pour Railpool et MRCE, qui circulent entre l’Allemagne et l’Autriche. Mais non, visiblement chez RSSLO ce sont des rebelles donc ils ont voulu faire la version 3kV. Surtout qu’évidemment il n’y a pas de PZB, donc ils nous proposent une variante fictive, immatriculée en Pologne, avec des pantos 3 kV, mais équipée du PZB… il y a déjà tellement de machines modernes qui manquent, alors pourquoi vouloir s’amuser à faire ce genre de chose ?

Un panto 3kV sous la caténaire monophasée allemande…

Pour parler du modèle lui-même, c’est une excellente modélisation extérieure, avec des avants, des bogies et un toit très joliment détaillés et très propres. Le texturing est de très belle qualité, les inscriptions nettes, et sans problème d’ombres en obscurité. C’est sur ce point réellement mieux que leur ER20.

La modélisation extérieure reste excellente.

Passons à la cabine – avec ou sans PZB, qui n’est pas mauvaise du tout, avec que de la 3D. Le bord des écrans est le seul point un tout petit peu en dessous du reste. De plus, la caméra est un chouïa trop haute à mon gout. Ca reste du bon travail. Cette fois-ci, on ne peut pas accéder au compartiment moteur, et d’ailleurs tant mieux si c’était pour avoir des textures dégueu comme sur leur précédent modèle.

La cabine est très sympa.

Au niveau des fonctionnalités, c’est donc moins avancé que pour leur ER20. C’est dommage, car ici la base est très bonne : sons, physique (même si j’ai un doute car les 160 km/h sont parfois difficilement atteignables…), modélisation. Je pense que les scripts, au moins pour les écrans, auraient pu être rajoutés sur ce modèle sans trop de difficultés, quitte à rajouter 1 ou 2 euros sur le prix final. En détail, vous avez des lumière instrument et cabine, AFB, SIFA – pas où il faut maintenir espace (enfin si, mais cette fois on a le choix entre ça et la méthode classique. Ca a d’ailleurs été rajouté – heureusement – sur l’ER20).

En attendant une ligne polonaise faudra user de son imagination !

Pour une loco au prix habituel de 14 euros, c’est donc du bon travail, mais sans ligne sur laquelle elle peut rouler…

 

déc 15

Les résultats des deuxièmes Railsim-fr awards !

Bonsoir à tous ! Aujourd’hui, j’enfile mon plus beau smoking pour vous présenter pour la deuxième année consécutive les Railsim-fr Awards. Et je souhaite tout d’abord remercier tous ceux qui ont voté pour désigner les vainqueurs de ce soir, je pense que c’est une façon comme une autre de montrer l’existence et l’importance de la communauté francophone pour notre simulateur adoré ! Et puis en plus cela permet de revenir sur l’actualité des sorties de l’année ! Alors, ne perdons pas une seconde, ouvrons les purgeurs, et c’est parti pour la première récompense ! J’aime les points d’exclamation ! Ok !

Commençons par la modélisation extérieure ligne payante de l’année. Les nommés sont : DTG pour l’ECML London-Peterborough, soit la partie sud de l’East Coast Main Line, une belle ligne qui permet enfin l’arrivée des Class 91, et l’utilisation variée de trains rapides comme des omnibus en automotrices style 321 ou 365 ; DTG encore, pour la Munich-Garmisch-Partenkirchen, qui permet d’explorer la Bavière, et qui fait partie des lignes de base de TS15, comme la précédente ; Krossrail et DTG, pour l’exceptionnelle WCML Over Shap, la suite de la WCML North, avec une atmosphère dont seul Keith Ross sait les faire ; et enfin Thomson et DTG, pour la West Highland Line, ligne écossaise d’une beauté inouïe, qui a été dévoilée dans la surprise la plus totale. En tout cas, ces quatre add-ons méritent tous la récompense…

Il s’agit donc de la Munich-Garmisch-Partenkirchen ! J’avoue que je n’en suis pas trop fan, mais la majorité a parlé ! C’est donc cette ligne allemande longue de 100 km, principalement en voie unique, et vendue avec l’automotrice de banlieue BR 426 qui remporte les suffrages de notre communauté. Quid du futur ? DTG a récemment sorti la Köln-Koblenz, très bonne elle aussi (que je préfère par rapport à la ligne récompensée), mais avec une petite erreur de matériel, qu’ils vont corriger.  De plus, grâce aux achievements, on sait qu’une Berlin-Hamburg avec ICE-TD est en préparation, mais avec 286 km, la ligne ne serait pas loin des plus longues faites par l’éditeur !

Passons tout de suite à la deuxième catégorie, celle du meilleur éditeur de pack de scénarios de l’année. Le grandissime et vainqueur l’année dernière Armstrong Powerhouse, se voit cette année être confronté à Trains and Drivers, qui ne fait pas autant parler de lui, mais dont les scénarios, notamment allemands, restent excellent, DPSimulations, qui se lance dans le payware (mais à très petit prix !), et le grand nouveau de l’année, 3DZug, avec ses scénarios surprenant et surtout ses annonces sonores ! En quelques mois, ce nouveau studio s’est fait une sacrée réputation, et a réussi là où Veryboard Sounsystem a échoué. Et le vainqueur est…

Ce n’est pas un résultat étonnant, Armstrong Powerhouse reste le meilleur, avec des scénarios d’une qualité excellente. Je ne vais pas me faire des amis avec ce que je vais éc rire, mais je pense qu’ils pourraient faire encore mieux en variant encore plus les wagons (notamment avec des livrées réelles), même si cela passe par des téléchargements supplémentaires. Il faut dire qu’actuellement, c’est déjà très réaliste tout en ayant une installation simplissime. Je recommande notamment leur pack sur la GEML qui doit être leur plus belle réussite.

Avant de passer à la suite, je profite de ces awards pour évoquer notre communauté francophone et son activité au cours de l’année écoulée : citons notre ami zawal avec ses lignes toutes plus belles les unes que les autres, beluxtrains et ses packs de scénarios toujours aussi bons, Treno Notte et ses fantastiques voitures TEN, Richard Garcia et ses lignes du Midi qui font honneur à cette compagnie, les derniers autorails de PapiNic, la Ligne du Nord, la dernière version de la Béziers-Port-la-Nouvelle, les MaJ des fantastiques locos de dom107, plus récemment, la première véritable loco vapeur française, de pml3, et j’en oublie et j’en oublie… Bref, encore une fois, la communauté francophone est bien présente pour notre simulateur, et soyons-en fier ! Et ce n’est pas fini, avec les beaux projets en préparation : Charleville-Reims, une CC 6500, une CC 72000, des voitures Corail… vive TS et vive notre communauté ! (j’ai l’air d’un prêtre quand je dis ça XD)

Reprenons le cours de la remise des récompenses, avec la troisième catégorie, celle du flop de l’année – rien à voir avec le paragraphe précédent donc ! Parmi les nommés dans cette catégorie, nous avons la KwaZulu Natal Corridor, ligne sud-africaine édité par DTG qui nous fait rappeler MSTS et qui en plus n’est pas très jolie et ennuyante ; la Chengdu Highspeed Line, ligne japonaise éditée par Just Trains dont la qualité n’est pas beaucoup mieux, on ne s’y croit pas, le Talent 2, le choix peut paraitre étonnant, mais déjà la mise en vente fut un véritable calvaire – disponible quelques minutes, pour être retirée de la vente, elle n’est revenue seulement que des mois après ! Et en plus le PZB n’est pas correct. Enfin, le North Norfolk Railway, qui est vendu un peu cher pour ce que c’est, même si une partie de l’argent est reversé à l’association, et en plus, la qualité est moyenne quand on compare à la Watercress Line, disponible chez le même éditeur…

C’est donc la KwaZulu Natal Corridor qui « gagne », avec une très large avance, et je vous en supplie… même 5 euros, ne les perdez pas pour cette ligne qui ne les mérite pas du tout ! Cette ligne succède donc à un autre produit édité par DTG, la DP1 Deltic.

Poursuivons tranquillement avec le studio-au-second-plan-qui-mériterait-d’être-plus-exposé de l’année, nouvelle catégorie pour cette deuxième cérémonie. Sont nommés : Steam Sound Supreme, qui fait des merveilles pour les amateurs de vapeur anglaise, avec des Sound Packs qui changement complètement l’expérience de jeu ; ils se sont également lancés dans plusieurs lignes de l’ère vapeur et touristiques, Dutch Classics, qui modélise des matériels néerlandais d’une qualité impressionnante, leurs cabines phototexturées et leurs fonctionnalités ultra-réalistes font de leurs add-ons des must have, 3DZug, qui a déjà été nommé, et TrainTeamBerlin, pour leurs PlusPack, mais de locos allemandes cette fois-ci, et leurs packs de scénarios.

Le studio-au-second-plan-qui-mériterait-d’être-plus-exposé de l’année est donc TrainTeamBerlin, qui après les longues péripéties qu’a connu la Berlin-Wittenberg, a enfin pu sortir son pack de scénarios qui paraissait alléchant. Il est en effet très bon, avec plein plein plein d’AI mais 25 euros reste pour moi un peu cher. Quelques mois plus tard, c’était au tour de la Munich-Augsburg d’avoir un pack de scénarios. J’espère que la Köln-Koblenz va connaitre ce même plaisir !

On continue avec l’éditeur de l’année, prix qui récompense l’ensemble des publications d’un éditeur pour l’année écoulée (c’est la phrase la plus bateau de l’univers, je sais :P). Les quatre chanceux de cette année sont : DTG, avec de très belles sorties, mais aussi des épisodes un peu moins marrants, la mise à jour vers TS15 en fait partie, Armstrong Powerhouse, qui a sorti d’excellents packs, mais aussi la Class 321, un excellent modèle, virtualRailroads, qui ont sortis eux aussi de belles choses, notamment un convoi réversible avec BR 120, et de très belles locomotives DR, les 243 et 256, et enfin JustTrains, avec au menu une Class 20 Advanced, une ligne anglaise fictive, de belles locos à vapeur anglaises et allemandes, et une LGV Chinoise.

Loin de moi l’idée de contester la voix du peuple, mais je pense que les votes ont été influencés par l’annonce (non officielle !) de la sortie de la première ligne française payante pour notre simulateur, la LGV Atlantique, de PMP à SPDC. On verra bien les résultats des awards de l’année prochaine ! JT devrait également sortir la très attendue Newcastle-Edimburg, attendue pour la semaine prochaine, et d’autres vapeurs Standard.

Avant de continuer, un petit point sur les magnifiques screenshots que toute la communauté a publié sur le forum. Flash_2013 et caramel88 sont des grands contributeurs au sujet « Atmosphères ferroviaires », qui a désormais dépassé les 500 posts. Notons également les très belles séries postées vapeurs récemment par Martel l’Olibrius. Mais je voulais, pour cette rétro de l’année, revenir sur un screen en particulier, publié par pierreg sur le topic cité plus haut, qui m’a marqué et qui me marque toujours (OUI OUI c’est l’instant fer à repasser du billet :P). Pas une question d’auto-promotion encore une fois pour notre communauté, mais c’est un screen français, et magnifique (et avec un fer à repasser en bonus :P).

Allez, on reprend ses esprits car on arrive bientôt à la fin de la cérémonie ! Il me reste à remettre le prix du meilleur train de l’année, qui a été gagné l’an dernier par Armstrong Powerhouse pour sa superbe Class 90. L’éditeur anglais est nommé une nouvelle fois cette année, cette fois-ci avec une automotrice, la Class 321. Toujours ultra-réaliste, avec un paquet de livrée, comme on l’aime quoi. Face à eux, sont nommés le paquet BR 120 + Bpmbdzf EXPERT LINE de virtualRailroads, une vrai leçon de scripting pour ce simulateur, l’UP FEF-3 de Smokebox, éditée par DTG, une vapeur américaine d’un réalisme impressionnant, mais au moins, le mot « simulation » prend tout son sens, et enfin, la BR 95 édité par JustTrains et développée par RomanticRailroads, une excellente vapeur allemande et un package de très haute qualité et riche en contenu. Le vainqueur est…

Et oui, c’était très serré entre la Class 321 et le train allemand de vR, mais c’est finalement l’automotrice anglaise qui gagne la récompense et qui permet à AP de gagner son deuxième award pour cette année ! Au programme pour l’éditeur, une Class 313 développée par Waggonz (les créateurs de la 90), et peut-être une automotrice par Jordi Blumberg ?

Avant de conclure avec la récompense suprême, prenons un peu l’air avec le meilleur simulateur hors-TS. Une catégorie qui a toute sa place car beaucoup d’entre nous sommes passionnés de train, mais aimons les simulateurs en général (ou l’autre sens, ça marche aussi). Le successeur d’Euro Truck Simulator 2 – qui continue toujours d’être mis à jour ! se trouve parmi les quatre nommés suivants : Farming Simulator 2015, qui a connu de nombreuses améliorations par rapport à l’opus précédent, Train Fever, une sorte de Railroad Tycoon qui n’en est encore qu’à ses débuts, mais qui a séduit pas mal de nos membres à en juger par le topic spécifique sur le forum, Car Mechanic Simulator 2015, un jeu-simulation de garagiste, pour les amateurs de puzzle on va dire, et enfin OMSI 2, qui était très très attendu et qui est très très bon. Le simulateur de l’année est…

Train Fever donc, ce n’était pas vraiment une surprise. On attend avec impatience les prochaines updates (qui contrairement à TS ne font pas que foutre le bordel… *attendez me faites pas sortir il reste le clou du spectacle !*)

C’est donc la dernière catégorie, et avant de vous dévoiler quel est l’add-on de l’année selon la communauté francophone de Train Simulator 2015, j’aimerais remercier deux personnes en particulier : d’abord Julien, notre chef de gare, qui m’a laissé m’installer ici il y a maintenant plus d’un an, et qui me laisse carte blanche pour tous les articles que vous pouvez lire ici, et ensuite jibeh (que ferais-je sans lui ?!) qui m’a beaucoup conseillé pour ces awards, qui est à l’origine des supers médaillons que vous voyez depuis le début, et qui est juste quelqu’un de super. Merci à vous deux !

Pour l’add-on de l’année, le choix était très partagé car ce n’est pas moins de 15 propositions différentes (sans compter les add-ons inexistants) qui ont été formulées. Ainsi le gagnant n’a que 5 votes. Avant de le dévoiler, j’aimerais juste dire gg à celui qui a voté pour le Railjet de simtrain.ch, en espérant que c’était un gros troll. :P Bref ne perdons plus une seconde, l’add-on de l’année est donc…

la West Highland Railway ! Qui était arrivée seconde de peu face à la Munich-Garmisch-Partenkirchen pour la ligne de l’année. Cette fantastique « surprise » mérite bien son titre, et succède ainsi à la Class 90, l’élue de l’année dernière. Cette cérémonie s’achève ici, j’espère que vous avez pris plaisir à découvrir les vainqueurs de cette année, en se remémorant de cette finalement pas si mauvaise année pour notre simulateur, en espérant que 2015 nous réserve encore des plus belles choses ! En ce qui concerne le blog, pas de lmcg ce mardi, mais un test jeudi. A la prochaine, sur le blog ou le forum !

déc 10

Plus que 3 jours pour voter pour les awards !

Salut !

Comme l’année dernière, le site organise une belle cérémonie pour récompenser les meilleurs add-ons payants de l’année. Et c’est vous qui les choisissez grâce à vos votes. Donc n’hésitez pas à remplir vos bulletins (ça ne prend pas plus d’une minute), il ne vous reste plus que 3 jours pour participer !

Rendez-vous dimanche soir ici même pour les résultats ! :)

déc 09

Le mardi c’est gratuit #17 – Diesels et Monocabines

Salut ! Cette semaine, nous partons à la découverte de deux belles locomotives diesel comme on les aime. Tout d’abord, un locotracteur à la russe, c’est-à-dire un gros locotracteur, et ensuite, une BB suédoise !

Mais commençons par nous rendre en Russie (hop, un pays de plus qui se retrouve ici !) pour contempler les TEM2, des locomotives de manoeuvre soviétiques, les plus nombreuses du pays. Je vous laisse quelques instants pour deviner le nombre de machines construites, le temps que vous lisiez la fin de cette phrase, c’est-à-dire maintenant ; 6219 locomotives de cette série sont sorties des usines de Bryansk et Voroshilovgrad ! Certaines ont d’ailleurs été achetées en Mongolie, en Pologne et à Cuba. Cette série circule toujours sur les rails polonais et russes.

Plus de 6200 TEM2 ont été construites !

La modélisation pour notre simulateur est le fruit d’un énoooorme travail collectif de la communauté de railunion.net qu’il faut féliciter grandement pour ce chef-d’œuvre. En plus des personnes qui ont directement travaillé sur le modèle, des cheminots travaillant sur ces machines ont activement participé en prenant des mesures et enregistrant les sons. Et le résultat ingame est époustouflant. Je classe cette locomotive facilement dans le top 5 des meilleurs add-ons pour TS.

Le résultat ingame est époustouflant !

La modélisation extérieure est très belle avec de beaux détails 3D sur la caisse mais un petit peu moins sur les bogies. Plusieurs livrées sont proposées, verte, bleue, toit noir ou gris, selon vos envies !

La modélisation extérieure est excellente.

La cabine est une des meilleures que j’ai vu pour ce jeu avec que de la 3D. On s’y croirait vraiment. Ils ont même réussi à donner vie au combiné de la radio qui pendouille de façon totalement réaliste. Les sons sont également géniaux comme je disais plus haut, avec le tictac de l’indicateur de vitesse, les sons de la radio – oui y a des mecs qui parlent en russe toutes les 5 minutes ! Le son du système de contrôle de vitesse, des instruments… tout est splendide.

La cabine dépasse facilement la plupart des créations payantes.

Et les fonctionnalités suivent. Presque toutes les commandes sont fonctionnelles. Tous les petits interrupteurs, boutons poussoir, leviers… sont manipulables. Le manuel fait 35 pages, et il faudra du temps pour s’habituer à la conduite de cette machine. Un pur régal. Franchement. Quand on ouvre les vitres latérales, on peut voir cela en vue extérieure : cela montre le niveau de détail extrême que les créateurs ont voulu pour leur modèle !

Les débuts avec cette locomotive ne seront pas toujours faciles !

Bravo donc à toute la team de Railunion.net pour cette magnifique locomotive que je vous invite à découvrir si vous ne l’avez pas encore fait !

 

Continuons dans le thème diesel monocabine, mais cette fois-ci en Suède, avec les T44. Elles font de la manœuvre, comme leurs collègues soviétiques, mais aussi des marchandises et même quelques voyageurs dans le passé. Le nombre d’exemplaires est plus raisonnable on va dire, avec 123 locomotives construites. Il s’agit de la machine la plus courante sur les rails suédois, et aujourd’hui c’est Green Cargo qui en possède la majorité. La représentation ingame nous est offerte par une team dirigée par Marcus Gustafsson.

Après la Russie, la Suède !

La modélisation extérieure est excellente, notamment les bogies et l’avant qui sont très joliment détaillés. C’est du très très haut niveau. Plusieurs livrées sont disponibles, dont la « Green Cargo » que j’évoquais au-dessus.

La modélisation extérieure est de très haut niveau !

Passons à la cabine, qui n’est certes pas aussi belle que celle de la TEM2, mais qui reste quand même excellente. Contrairement à la russe, ici les deux postes de conduite sont identiques, et ils sont très bien modélisés, avec plein de 3D, mais un peu de texturing 2D, qui n’est pas gênant plus que ça.

Une cabine très sympa !

Les fonctionnalités sont très correctes, et la simulation très bonne, surtout la physique. Notons également une vue manœuvre présente sur la version vanilla. Et grâce à jibeh et R. Wagener de ce forum, 8 vues sont disponibles pour cette superbe loco.

La simulation est réaliste.

Encore donc une très belle modélisation, dommage qu’il ne s’agit qu’une des très rares œuvres suédoises pour notre simulateur…

déc 06

La Linke Rheinstrecke « surprise » de DTG !

Bonne Saint-Nicolas a tous, j’espère que vous avez été sage et que le Père Fouettard n’est pas venu vous voir ! (je ne sais même pas si on célèbre cette fête hors de la Lorraine et l’Alsace XD). Bref mon petit cadeau de Saint-Nicolas à moi-même fut la dernière ligne de DTG, sortie hier, annoncée par surprise 3 jours plus tôt, même si on s’y attendait avec la présence d’achievements à la vue de tous. Il s’agit de la Linke Rheinstrecke, qui relie Köln à Koblenz, et qui suit comme son nom l’indique la vallée du Rhin. Linke, comme « rive gauche » : il y a en effet une Rechte Rheinstrecke, qui n’est pas l’objet de cet add-on, j’en reparlerai plus tard.

DTG nous propose ainsi sa nouvelle ligne produite en interne, de Köln à Koblenz via Bonn : seulement une petite centaine de kilomètres, c’est bien maigre par rapport aux 153 kilomètres de la Hanover-Hamburg. Le tout se parcourt en un peu mois d’une heure sans arrêt, et une heure et demie environ pour un train omnibus. Passé cette petite déception, il faut noter également l’absence des voies de l’autre côté du fleuve. Heureusement, c’est après Koblenz qu’elles sont les plus visibles, donc on ne perd pas énormément – surtout si on voyage tout le temps en cabine.

75 minutes pour parcourir la ligne à bord d’un RE.

Le scenery est bien posé, avec de jolis décors, très campagnards, presque bucoliques ; il y a de nombreux endroits très jolis. Au sud de la ligne, on longe effectivement le Rhin – et là aussi c’est très bien fait. Nous traversons de nombreuses petites villes et les décors sont là encore posés assez joliment, même si un peu plus de variété dans les assets n’aurait pas fait de mal. Dommage pour les quelques châteaux qui manquent à l’appel, certes en ligne on ne les voit que quelques secondes, mais quand même !

C’est en pleine campagne !

Köln est totalement différente par rapport à la Köln-Dusseldörf, et bien plus jolie. Un petit bug sur le panneau d’affichage voie 1, mais à part cela c’est franchement de l’excellente 3D. Et de nuit c’est super aussi. Les environs sont également bien réussis, ce qui est je trouve un tout petit peu moins le cas pour Koblenz. La 3D est toujours le point fort de DTG, mais sur cette ligne plus que les autres, la propreté des BV est plus visible à mon sens ; franchement les gars, n’hésitez pas sur le weathering !!!

La 3D reste toujours le point fort de DTG, comme ici Bonn Hbf et ses alentours.

La caténaire est bien posée, les signaux aussi (parfois j’ai l’impression de voir des Vr un peu trop proche des Hr, mais je ne connais pas l’implantation réelle), c’est une ligne très soignée. Et personnellement, je la préfère facilement à la Münich-Garmisch-Partenkirchen ! Notons une grande capacité aux scénarios : IC, EC, ICE, trains régionaux, frets, spéciaux… vivement que les créateurs s’y donnent à cœur joie !

Avant les 146, c’était des BR 110 ! Et n’oublions pas les autres types de trains qui circulent quotidiennement sur la ligne.

La ligne est fournie avec le consist Rhein-Express, sauf qu’ils y sont allés un peu vite… sans refaire l’histoire des TRAXX, DTG nous propose ici la 146.2 (c’est-à-dire un repaint du Metronom avec ses sons tout moches :P) alors qu’en réalité ce sont des 146.0 qui circulent sur la ligne. Les deux machines ne se ressemblent pas du tout ! Et si vous ne me croyez pas, un petit tour sur google images vous convaincra :P Vu que DTG a posté les premiers screens 3 jours avant la sortie, ils n’ont pas eu le temps de corriger l’erreur. Mais ils se sont bien rattrapés, puisqu’ils bossent sur la 146.0 et la donneront en MaJ à ceux qui ont déjà la ligne – le reskin restant lui aussi.

Je sais pas ce qu’ils ont fumé pour commettre une erreur aussi grosse !

Je ne vais pas rentrer dans les détails de la 146.2 car c’est très moyens, ils ont même rendu ça moins bon que le metronom je ne sais pas comment. Mais est sorti avec cette ligne, disponible à part ou en twin pack, la BR 266 que vous connaissez certainement plus sous la dénomination « Class 77″. DTG qui m’énerve toujours depuis son histoire « non trololol on sortira pa une class 185 paske on na pa de lissensse avek FGW ait il fau ke le jeu soi prestigieu vou comprené » a quand même réussi à pondre une 77 sans licence. Mais à part ça tout va bien…

Une belle Class 77… mais Unbranded !

Revenons à nos moutons : il s’agit d’une belle locomotive, avec une cabine totalement retravaillée comparée à la version anglaise – heureusement. J’espère que de nombreux reskins fleuriront sur le net, notamment pour couvrir les couleurs que revêtent les locomotives de la série qui circulent en France ! A part ça, c’est du DTG classique avec excellente modélisation extérieures mais des fonctionnalités pas au même niveau !

La cabine est retravaillée et d’excellente qualité.

Pour conclure, donc, c’est donc une très bonne ligne que nous propose ici DTG, et j’espère que la communauté s’en emparera à coup de scénarios et de reskins pour qu’on puisse en tirer le meilleur !

Articles plus anciens «