Jump to content
  • Sky
  • Blueberry
  • Slate
  • Blackcurrant
  • Watermelon
  • Strawberry
  • Orange
  • Banana
  • Apple
  • Emerald
  • Chocolate
  • Charcoal

Erakis

Modérateur
  • Content count

    759
  • Donations

    0.00 EUR 
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Erakis last won the day on January 4 2016

Erakis had the most liked content!

Community Reputation

141 Excellente

About Erakis

  • Rank
    Lurker qui a réussi
  • Birthday 05/19/1984

Profile Information

  • Localisation
    Seine-et-Oise

Recent Profile Visitors

16,502 profile views
  1. Rails invisibles

    Bravo !
  2. Rails invisibles

    Hello, (1), (2), (3) => OK Pour la (4) as-tu essayé, du coup ? (5) non pas le xml, mais juste que tu vérifies que le fichier texture exporté dans le dossier Assets (format .TgPcDx) ne montre rien d'anormal, typiquement pour vérifier que la conversion s'est faite correctement. Je sais que RW_Tools peut le faire (mais il ne doit pas être le seul). (6) => OK c'est bien ce que je pensais (mais ça ne m'avance pas ) Pour l'utilisation de 2 textures (ou plutôt matériaux) sur un seul objet je ne pense pas que ce soit un problème, mais comme pour toute résolution de problème il vaut mieux revenir à une situation la plus simple possible. Je ne laisserais que le matériau du ballast dans un premier temps (et la géométrie aussi tant qu'à faire), non sans avoir préalablement fait une sauvegarde de la version actuelle. Autres idées : Je vois que ton objet s'appelle "1_1000_track.001" mais je ne sais pas si TS20xx accepte les points dans les noms d'objets. De mémoire je n'ai jamais essayé (par allergie naturelle aux caractères "spéciaux", ça doit être parce que j'ai connu MS DOS). Je ne sais plus si les lofts acceptent des topologies disjointes pour un même objet (même mesh). J'ai l'impression que tes rails et ton ballast font partie du même objet "1_1000_track.001", auquel cas cet objet contiendrait 3 topologies disjointes : le ballast, le rail G et le rail D. Tu peux peut-être essayer de les séparer dans 3 objets distincts (toujours préfixés "1_1000_") ? NDLR : après consultation de la doc officielle j'ai l'impression que tu as scrupuleusement respecté les indications, mais peut-être y a-t-il des subtilités propres à l'outil d'exportation depuis Blender ? Ce qui est sûr c'est qu'on peut mettre plusieurs objets dans un loft : je l'ai déjà fait pour une section de tunnel (avec un seul matériau par objet cependant). Les textures contiennent-elles un canal alpha ? Si oui tu peux le supprimer, au moins dans un 1er temps, pour voir. Concernant le format des textures je vois que tu utilises du .bmp, ce que je n'ai jamais fait (à l'époque : .tif converti en .ace). Aujourd'hui je n'utilise plus que le .dds, soit codé en X.8.8.8 (si pas de canal alpha), soit codé en 8.8.8.8 (si canal alpha souhaité et supporté par le shader). Il s'agit à ma connaissance du seul format supporté à la fois par Blender et par le Blueprint Editor, ce qui apporte un confort certain (plus besoin de passer par un fastidieux .ace intermédiaire). Cela m'a de mémoire été conseillé par Julian qui, sauf erreur, a codé la dernière version du plugin d'exportation pour Blender. Je t'engage à faire de même si tu en as la possibilité. Lors de l'export, as-tu des messages de type "warning" qui s'affichent ? Si oui, peux-tu nous les montrer ? Aussi, on ne voit pas tout ton blueprint ce qui peut ralentir le diagnostic. PS : je pense que c'est complètement décorrélé de ton problème, mais je vois que tu as reconduit dans les noms des fichiers le préfixe "1_1000_" de ton objet Blender. Il faut savoir que ce préfixe sert exclusivement au plugin d'exportation pour paramétrer les niveaux de détail (LOD) qui seront stockés dans le même fichier .igs.
  3. Rails invisibles

    Bonsoir, Sans conviction car je suis rouillé : As-tu vérifié le sens de tes normales ? Au cas où tu aurais les viewports de Blender en 2-sided au lieu de backface culling, ça peut être trompeur. (Quoique le shader choisi force peut-être le 2-sided, je ne sais plus.) Un petit "apply rotation and scale" résout souvent bien des soucis. La texture des lofts doit être "seamless" dans le sens vertical et non horizontal. C'est bien le cas ? [EDIT] Il me semble que la longueur d'extrusion de ta section de géométrie doit correspondre exactement à la taille de la texture. C'est bien le cas ? Si tu ouvres avec RW_Tools la texture exportée en .TgPcDx ça donne quoi ? Tu indiques que tu vois la sélection mais pas le rail mais je ne suis pas sûr de bien comprendre. Peut-être qu'une capture "in-game" serait plus explicite ?
  4. Oui bonne idée l'occasion ; en tout cas je n'ai jamais eu de mauvaise surprise en me limitant à l'époque aux petits annonces Astrosurf et aux copains. Le Mak et la monture GP de l'époque, ainsi que la moitié de mes oculaires n'ont pas été acquis neufs. Cela permet d'avoir du matériel plus performant ou de meilleure qualité pour le même prix. Quand je parlais des planètes c'est pour l'imagerie, car un Mak est relativement inadapté au ciel profond avec son rapport F/D assez grand. Il me semble que ceux qui débutent l'imagerie du ciel profond le font avec une lunette de 80 mm apo ou semi-apo qui a un rapport F/D plus faible et un champ à la fois plan et bien corrigé des aberrations. Avec le Mak 150 j'ai vraiment observé de tout : la Lune et les planètes, bien sûr (enfin les planètes intéressantes : Jupiter, Saturne, Mars), quelques comètes de passage aussi, mais aussi toute la tarte à la crème réputée facile du ciel profond. Surtout les amas ouverts, étoiles multiples, nébuleuses planétaires et amas globulaires qui ne nécessitent en général pas un ciel parfait pour être appréciés (je me souviens notamment avoir vu le "Y" sombre dans l'amas d'Hercule M13). Le suivi équatorial automatique m'a fait essayer l'imagerie (de la Lune et des planètes, donc), mais je me suis rapidement rendu compte que tout ça n'était pas pour moi. C'est surtout mon goût marqué pour le ciel profond et la variété qu'il offre pour qui ose s'aventurer hors des sentiers battus qui ont fait que je suis passé au dobson. Non pas que le suivi équatorial ne me plaisait pas, mais ce sacrifice m'a permis de doubler le diamètre de l'instrument pour un budget similaire, soit 2 fois plus de résolution et 4 fois plus de lumière (en théorie du moins). De simplement intéressante ou jolie, la tarte à la crème est immédiatement devenue spectaculaire et/ou détaillée (il serait trop long d'en faire une liste). Certains objets passaient même directement d'à peine discernables à spectaculaires ; je pense au rémanent de supernova qu'on appelle "Dentelles du Cygne" qui étaient mon objet préféré, et aussi à la magnifique petite galaxie NGC 4565 (mais là encore, la liste est longue). Mais ce que j'aimais par-dessus tout c'était dénicher les petites raretés à l'issue d'un exercice de jeu de piste qui consiste à retrouver le champ d'étoiles (à l'écran de l'ordi ou imprimé) dans lequel est censé se trouver l'objet recherché. Beaucoup d'échecs, mais aussi beaucoup de jolies découvertes : les membres les plus brillants de l'amas de galaxies Coma Berenices (ciel lozérien de rigueur !), la "nébuleuse des écouteurs" Jones-Emerson 1, l'amas globulaire extragalactique Mayall II en orbite autour de la galaxie d'Andromède, le "fantôme de Mu Orionis" (Abell 12) une nébuleuse planétaire vaste mais pâlotte dissimulée dans la lueur d'une étoile brillante, la nébuleuse planétaire Pease 1 cachée parmi les centaines d'étoiles de l'amas globulaire M15, la petite sœur de l'étrange nébuleuse variable de Hubble qu'on appelle Parsamyan 21, ou encore Minkowski 1-64 une nébuleuse planétaire intéressante mais méconnue (comme tant d'autres) qui se trouve pourtant au zénith en plein été ! Donc pour répondre à la question : non, comme tu le vois je ne favorisais pas les planètes. Malgré le suivi manuel qui demande d'autant plus de doigté que le grossissement est important sur ce type de monture, c'est quand même dans le dobson (et de loin) que j'ai eu les images les plus détaillées du trio Mars-Jupiter-Saturne. Malgré les anneaux de Saturne et les vallées martiennes, la palme revient sans conteste à Jupiter, ses "phémus" (phénomènes mutuels = jeux d'éclipses avec les 4 lunes galiléennes) et son atmosphère torturée de couleurs saturées : toutes les nuances du blanc cassé au marron foncé, plus... du bleu pétrole ! Les optiques sont en effet de très bonne qualité, par contre il faut les conditions (de turbulence) et la collimation qui vont avec. J'avoue, le dessin était plus confortable avec le suivi motorisé. Pour les dobsons il y a les tables équatoriales, mais ce n'était ni donné ni évident à trouver, je ne sais pas si ça a changé. Des copains s'en étaient fabriqué mais je n'avais pas le niveau... Bon j'avais envie de parler on dirait...
  5. Merci Jibeh. Malheureusement (et honteusement, mais j'étais étudiant à l'époque) la mécanique n'est pas à la hauteur du reste. J'ai bien quelques projets dans les cartons, pour le jour où le virus me reprendra...
  6. Hello, Pour ma part j'ai eu pour habitude d'utiliser un dobson de 30 cm de fabrication perso (à part les optiques et la mécanique fine). C'est un télescope 100 % manuel, presque parfait pour le visuel (surtout avec une belle panoplie d'oculaires à grand champ apparent et filtres interférentiels divers) mais complètement inadapté pour la photo. Mais ce qui m'a fait mettre le pied à l'étrier c'est un setup plus polyvalent : Maksutov-Cassegrain de 15 cm sur une monture équatoriale motorisée. Je pense que c'est l'idéal pour débuter si on hésite entre visuel et imagerie (du moins de la Lune et des planètes). Si on a plus de moyens on peut prendre plus gros ça ne gâche rien. (A part la mobilité éventuellement.)
  7. Prochaine création SimExpress

    La démocratite aiguë vient de faire 37 nouvelles victimes. Bon courage Hervé pour toutes ces nouvelles réalisations ! (Et s'il y a besoin de crowdfunder une série de 67300/67400 alors j'en suis. On a besoin de ton talent et ta bande passante pour nous faire une belle populaire mazoutée à faire rouler sur nos lignes pittoresques qui n'ont pas de ficelle. Et dans TS elles ne polluent pas plus qu'une autre ! )
  8. histoire de rire

    CHEVALLIER ET LASPALÈS : Aucune volaille ne se serait risquée à cet exercice.
  9. histoire de rire

    Très drôle, mais il me semble que Newton aurait pu faire le même constat qu'Einstein.
  10. Bonsoir @Treno.Notte et @juju49 et merci pour vos réponses. J'aurais dû le préciser : dans tous les cas j'avais la case "Transparency" activée, et l'info-bulle (ainsi que le manuel) indique bien que cela correspond à passer le flag AlphaTestMode à 1. En jouant un peu par hasard avec les paramètres du matériau (specular power et specular hardness) je me rends compte que l'aspect dans le Shape Viewer n'en est pas du tout affecté. Du coup je me demande s'il n'y a pas un cache qu'il faut vider à chaque fois quelque part... En tout cas ça expliquerait pourquoi toutes les combinaisons essayées se suivent et se ressemblent. Comment faites-vous d'habitude pour visualiser vos modifs matériau de façon fiable ? Merci !
  11. Site de Papytrainz

    De mémoire c'est la première fois que je vois des images de Trainz d'une qualité telle qu'elles me donnent envie d'essayer ! Bravo pour tout ce contenu de qualité.
  12. Bonjour Julian, bonjour à tous, J'ai besoin de votre aide. Je suis sans doute rouillé, car je n'arrive pas à obtenir à la fois de la transparence et du bump mapping sur une simple face rectangulaire. Texture 1 : couleur diffuse + canal alpha 8 bits (en réalité transparence tout-ou-rien) dans un .dds 8.8.8.8 Texture 2 : normal map dans un autre .dds X.8.8.8 J'ai essayé quelques shaders a priori adaptés (dont TrainBump.fx que j'ai dû ajouter dans le Shaders.xml du dossier /dev/Shaders de TS pour l'avoir dans la liste), en testant à peu près toutes les combinaisons de ZBufferMode. J'ai soupçonné la texture mais j'ai obtenu le même résultat avec du .ace non sans avoir vérifié le .TgPcDx avec RW_Tools. J'ai même soupçonné le Shape Viewer de ne pas être fidèle à ce qui se produit dans le jeu, mais ce n'est pas ça non plus. Une idée ? Merci ! [EDIT] Précision importante : la normal map fonctionne correctement, c'est la transparence que je n'arrive pas à obtenir !
  13. J'ai découché lundi soir pour aller la voir à la campagne mardi matin : magnifique ! Bien reconnaissable à l'œil nu en tant que comète malgré les lueurs de l'aube. Nuances de luminosité dans la queue aux jumelles 10x50 (zone sombre sur la bissectrice au voisinage du noyau), coma visible autour du noyau, en vision décalée elle faisait bien 1° de long soit 2 diamètres lunaires. Le lendemain je n'ai pas renouvelé l'expérience mais beaucoup de monde a également vu des nuages noctulescents, qu'on voit d'ailleurs sur ta photo, jibeh. Ma plus belle comète du XXIe siècle ! [EDIT] Du lourd sur l'APOD en ce moment : https://apod.nasa.gov/apod/ap200709.html https://apod.nasa.gov/apod/ap200707.html Et puis rien à voir mais juste parce que c'est fou : https://apod.nasa.gov/apod/ap200704.html
  14. Video en Cabine

    J'ai regardé Toulouse - Latour-de-Carol en 7200 hier : Beaucoup de trafic pour une ligne à une seule voie cantonnée en BAPR-S et en BM Les plus fortes rampes du réseau ferré français : 4 % ! L'un des rares tunnels hélicoïdaux du pays Super météo avec quelques brumes matinales et pas de contre-jour Et surtout le crescendo du paysage en venant de la plaine : les Pyrénées sont vraiment magnifiques ! On s'évade comme on peut.
  15. Aaaah la sérendipité dans TS, toute une tradition ! Je ne savais pas non plus qu'on pouvait faire des variantes saisonnières pour les modèles de la même façon que pour les textures. C'est documenté quelque part ? En tout cas merci Jean-Yves pour l'info, si ce n'est pas documenté alors je suis sûr que ça donnera des idées à certains !
×