Jump to content
  • Sky
  • Blueberry
  • Slate
  • Blackcurrant
  • Watermelon
  • Strawberry
  • Orange
  • Banana
  • Apple
  • Emerald
  • Chocolate
  • Charcoal
Sign in to follow this  
cerbere22

"Autumn Steam Gala : GWR 175 Prelude" au West Somerset Railway

Recommended Posts

cerbere22    1,893

Salut, aujourd'hui c'est un gala ambitieux que je vais tenter de reconstituer sur le thème du Great Western Railway, et quoi de mieux pour cette compagnie que le West Somerset Railway.

N'hésitez pas à laisser des commentaires, pour savoir si vous avez aimé ou pas, s'il y a trop d'informations, pas assez d'informations, ou n'importe quoi d'autre (je sais, les captures sont trop sombres, ça m'apprendra à faire un gala à 17h00) ^^

 

------------------

 

1er octobre 2009. Direction le sud-ouest de l'Angleterre, dans le Somerset, au West Somerset Railway, pour le traditionnel Autumn Steam Gala. Cependant cette année il est particulier, car il sert de prélude à tous les évènements de l'année prochaine sur la ligne qui commémorront le 175ème anniversaire du Great Western Railway (1835-2010).

Ainsi au cours de ce gala nous ne verrons que des locomotives du Great Western Railway, qui ont généralement une place spéciale dans le coeur des fans de vapeur.

 

Notre train aujourd'hui est le 1600 Bishop Lydeard-Minehead qui s'arrêtera en route à toutes les gares. Ce train est constituté de voitures Mark1 en livrée Chocolate & Cream (qui est présente sur presques toutes les voitures du WSR et qui est caractéristique du GWR) qui seront tractées par une Class 78XX Manor (4-6-0), la 7802 Bradley Manor.

20 locos de type 78XX ont été construites, entre 1938 et 1939 et numérotées 7800 à 7819. Tout n'est pas d'origine sur ces Manor, puisque certaines pièces (roues, tenders, bielles...) ont été reprises sur des 43XX qui n'étaient plus en service.

Après la nationalisation et la création de British Rail, dix Manor supplémentaires ont été construites (7820-7829), c'était en 1950.

Nous continuerons l'histoire de ce type de locos dans quelques instant, puisqu'il est temps de partir.

 

F9E3A9EC4BF09B2D2D63C5657EA8141628F8D628

 

Alors que nous partons, laissez moi vous indiquer que le West Somerset Railway est connecté au réseau Network Rail à Tauton via la ligne Bishop Lydeard-Norton Fitzwarren-Tauton à la gare de - tenez-vous bien - Tauton, située sur les lignes Bristol-Exeter et Reading-Tauton. On y croise donc pas mal de matériels différents, notamment les Class 13, 143, 150, 153, 158, 220 et 221. Le Night Riviera (l'un des deux trains de nuit au Royaume-Uni avec le Caledonian Sleeper) passe aussi par là, il est tracté par des Class 57.

Tout ça pour dire que dans certains évènements spéciaux, certains trains du WSR vont jusqu'à Tauton (ceux-ci doivent être Mainline Certified évidemment).

 

968B97AF9119BB4F76C7D347FBFDF2D51CBA7F69

 

A force de me lire, vous le savez par coeur : sur ligne préservée, les limitations de vitesses sont de 10 mph en gare et 25 mph sur le reste de la ligne. Le WSR a de petites particularités, on y reviendra en temps venu.

 

0500756B5098878455934EA8931E0BAF37CAE703

 

Reprenons l'histoire des 78XX là où on l'a laissée : si on a pu construire des Manor (dont le design appartient au GWR) en 1950, c'est parce qu'un décret a été publié autorisant uniquement la construction de locomotives pré-nationalisation. Ainsi les améliorations que nécessitaient les 78XX n'ont pas pu être réalisées au moment de la construction. En effet, les Manor étaient au départ loin d'être parfaites niveau performances. Cependant, des études ont montré que peu de travail était nécessaire pour combler ce défaut : quelques modifications sur le système d'échappement suffisaient. En juillet 1954, ces modifications sont devenues standards sur ces locomotives.

 

9A4BE3CE68D72BB54A9C2FD0C5C7C23D59BC9DC8

 

En 1959, 21 Manor ont été transféré dans la moitié sud du Pays de Galles, et ont tracté des trains assez prestigieux comme le Cambrian Coast Express, qui effectue le trajet Londres-Aberystwyth/Pwllheli. Il est à noter que ce train a continué de circuler après la fin de la vapeur en 1967, le dernier datant de 1991, date où le trajet changea pour emprunter la WCML. Cependant, depuis l'été 2006, Arriva Trains remis ce train au goût du jour, tracté par des Manor (dont notre 7802 Bradley Manor), mais à partir de Machynlleth. Depuis 2010 WCRC a repris ce train et l'a rennomé "Cambrian".

 

4DC9282A3D902BF380487681610E9AE399DEE95E

 

7809 Childrey Manor fut la première 78XX a être rangée au dépôt, en 1963. En mai 1965 il n'en restait plus que la moitié, et en décembre de cette même année, les deux dernières, 7808 Cookham Manor et 7829 Ramsbury Manor ont quitté le réseau national. Neuf locos ont été préservées, on y reviendra plus tard, car nous arrivons dans quelques instants à notre premier arrêt, Crowcombe Heatfield.

Avant cela, nous croisons un Whistle Board, qui nous indique un passage à niveau, qui sont assez fréquents sur cette petite branche typique de la GWR.

 

D8418FB457AF473300023BF0E8CE21AE78AE1D6A

 

Avant de nous arrêter, il faut faire attention à la pente assez courte, mais aussi assez forte : il faut de l'expérience pour réussir à rester à 25 mph.

 

C449C201150FAE08D4D033AE5E13C68A08C809B7

 

Alors que nous arrivons à Crowcombe Heatfield, nous croisons un autre train, constitué aussi de Mark 1 en livrée Chocolate & Cream, et tracté par la 5542, membre de la GWR 4575 Class "Small Prairie Tank". Ce nom nous donne des indications sur le type de locomotives : Prairie car elle est a une configuration 2-6-2 et Tank puisqu'il s'agit d'une loco-tender. En réalité on doit donc noter 2-6-2T.

5542, construite en 1928 pour 3602 £ soit 680 euros selon le cours de l'époque, a été basée au dépôt de Tauton pendant la plus grande partie de sa vie. Mise à la retraite en 1961, elle fut achetée par la WSR Association en 1976. Cependant celle-ci a eu quelques problèmes financiers, et des fans du WSR ont créé le "5542 Fund" pour sauver et restaurer la loco. Elle est en ce moment basée au Gloucestershire and Warwickshire Railway.

Cette loco est une star parmi le matériel GWR préservé, et s'est même payé le luxe d'apparaitre dans la série télévisée "Land Girls", inédite en France.

 

E0549EEF22CDE8CD64A0C388C74450B0715420BB

 

La gare de Crowcombe Heatfield a elle aussi fait quelques apparitions cinématographiques et télévisées. Il s'agit du point le plus haut de la ligne, 120 mètres au dessus du niveau de la mer. Malheureusement nous ne pouvons pas nous y attarder, il est temps de repartir, sinon le prochain train croiseur attendra trop longtemps en gare ; en effet à part pour les arrêts importants, la ligne est une voie unique.

 

6A0655477A262D7F4D16E433254F40D1E95604EF

 

Evoquons brièvement la préservation des Manor : il est remarquable de noter que les neuf Manor préservées ont toutes été opérationnelles à un moment ou un autre de leur carrière : il s'agit des seules locos dans ce cas. Quatre d'entres elles ont même été Mainline Certified : notre 7802 Bradley Manor, 7808 Cookham Manor, 7812 Erlestoke Manor and 7819 Hinton Manor. D'ailleurs, en 2010, 7812 et 7819 seront très présentes sur le réseau national pour célebrer le 150ème anniversaire du GWR.

 

1024x575.resizedimage

 

Nous nous arrêtons quelques instants à Stogumber, gare dotée d'un seul quai. Cette gare est d'ailleurs un peu étrange puisque le bâtiment est d'un côté de la voie et le quai est de l'autre côté. Un dépôt et un triage étaient présents, mais ceux-ci ont été démoli en 1963.

Prochain arrêt, Williton, mais ce n'est pas avant 17 minutes, le temps pour moi d'évoquer plus spécifiquement la loco en tête de notre train...

 

A6E16B6F42C06E117ABB1B9564A5DCD8CAAB4B3D

 

7802 Braldey Mannor a été construite en janvier 1938 et a travaillée pendant 27 ans (elle fait partie de celles qui ont été déplacées au Pays de Galles) avant sa retraite datant de novembre 1965. Envoyée à la casse de Barry Scrapyard, elle fait partie des 213 locos sauvées de cet endroit sur les 300 qui y ont été expédiées : l'Angleterre tient à son patrimoine ferroviaire ! Cependant 7802 ne devait au départ pas avoir un long répit, puisqu'elle devait servir à fournir des pièces de rechange à sa consoeur 7812 Erlestoke Manor... heureusement pour elle, ses propriétaires changèrent d'avis (SO CUTE :wub: ) et en 1983 ils ont décidé de la retaper pour qu'elle roule à nouveau.

Après 10 ans de travail, cela fut le cas et elle fit ses preuves sur le Severn Valley Railway, le WSR, et même le réseau national.

En 2000, la loco prit un congé pour cause de révision, période pendant laquelle on remplaça sa chaudière par celle de sa copine Erlestoke Manor. Elle reprit du service en 2002, et fut Mainline Certified jusqu'en 2007. (Pour l'info, en 2013, Bradley Manor est actuellement hors-service, en attente d'un nouveau châssis et d'une révision de la chaudière, elle devrait pouvoir rouler début 2014).

 

1024x575.resizedimage

 

Beaucoup de ponts cheminent notre route : sa RA doit être plutôt moyenne. Qu'est-ce que c'est ? Il s'agit de la Route Availability : un nombre entre 1 et 10, calculé en fonction des forces des ponts, de la condition des voies, des problèmes éventuels d'infrastructures... et qui permet de savoir quel type de matériel peut rouler sur quelle ligne de façon sécure.

En effet, chaque matériel roulant dispose lui aussi d'un RA, et qui est calculé principalement en fonction de sa charge à l'essieu.

Comment ça marche ? Une ligne de RA 1 est une ligne très restrictrive, seul un matériel doté d'un RA de 1 (donc de charge à l'essieu faible) peut circuler dessus. Pour exemple, au Royaume-Uni, seuls les shunters Class 01, 03 et 04 ont une RA de 1.

Autre exemple : une ligne de RA 5 est une ligne assez moyennement restrictrive : ainsi les matériels dotés d'un RA égal à 5 peuvent circuler dessus (par exemple les Class 08 20, 25, 31, 37, HST, 55, 185) mais aussi les matériels dotés d'un RA inférieur à 5.

Dernier exemple : une ligne de RA 9 est une ligne très peu restrictive, et tous les matériels sauf ceux dotés d'un RA de 10 peuvent circuler dessus.

Quelques exemples de RA pour des lignes : la RA de la WCML et la ECML est compris entre 7 et 10 (cela dépend des sections).

 

On comprend donc que un train ayant une RA assez basse pourra circuler sur plus de lignes, mais aura des capacités plus limitées.

 

Pour l'anecdote historique, avant la mise en place de ce système à la nationalisation, chacune des compagnies du Big Four (GWR, LNER, LMS, SR) avait son système de classification, et pour le GWR, des disques de couleurs différentes étaient peints sur les locomotives en fonction de leur charge à l'essieu.

 

E476D203EFBF0333C6866CB502D42E7EBDC76371

 

Nous arrivons à Williton, et il faut vite se dépêcher pour donner le token au train croiseur qui va direction Bishop Lydeard. En tête, on trouve la 4953 Pitchford Hall, membre des 4900 Class "Hall" 4-6-0. 259 locos de ce type ont été construites entre 1928 et 1943. Deux petites anecdotes sur cette classe : la 5972 Olton Hall est la loco utilisée pour tracter le Poudlard Express lors du tournage de la saga Harry Potter, elle porte alors une livrée rouge. Deuxième petite info intéressante, beaucoup de caractéristiques des Hall ont été reprises lors du design de la Black Five par Stanier pour la LMS, et la B1 par Thompson pour la LNER (bouh copieurs !!!).

 

1024x575.resizedimage

 

Williton constitue également le point de dépôt pour la plupart des locomotives du WSR : voyons voir qui s'y cache...

D'abord, on trouve la loco de secours, en cas de panne, aujourd'hui il s'agit d'une autre Small Prairie Tank (4575 Class), comme celle que nous avons croisé à Crowcombe Heatfield : venez saluer la 5553 !

 

1024x575.resizedimage

 

Pas très loin, j'ai réussi à vous faire sortir deux locos entreposées au dépôt : au premier plan, LA 78XX du WSR, 7828 Odney Manor (qui sera renommée Norton Manor en 2011). Secourue de Barry Scrapyard en 1981, la dernière des Manor, construite en décembre 1950 a un temps été basée au Gloucestershire & Warwickshire Railway avant d'être vendue au WSR en 2004.

Derrière elle, une 9400 Class "Large Panier", 9466, qui comme son nom l'indique est une Pannier Tank (rendez-vous sur le gala de la Clayton si vous avez oublié ce que c'est :ph34r: ).

Les 210 94XX construites entre 1947 et 1956 ont été utilisées pour des opérations de manoeuvre, et pour assister d'autres trains quand ceux-ci n'avaient pas la puissance nécessaire pour pouvoir monter certaines pentes. Les dix premières Large Panier furent les dernières locos construites par le GWR avant la nationalisation.

Deux membres de cette classe ont été préservées : 9466, que nous voyons devons nous, et 9400, qui est exposée au Swindon Steam Railway Museum, musée spécialisé sur le GWR ; il faut dire qu'il se situe à l'emplacement de l'ancien Swindon Works, endroit où furent construites les différentes locos de cette compagnie.

 

1024x575.resizedimage

 

L'échange de tokens est effectué, le contrôleur a sifflé, nous pouvons quitter Williton ! Alors que nous nous conformons à la règle des 10 mph, nous longeons les voies de dépôt qui contiennent les locomotives diesel du WSR. Là encore, j'ai réussi à en faire sortir quelques unes... Du premier au dernier plan, et de gauche à droite :

  • D1661 North Star, une Class 47, en livrée verte deux tons. Celle-ci reçut le nom de locomotives à vapeur de la GWR car elle fut une des rares 47 à être envoyée dès le début de sa carrière à la région Western. Après la privatisation, elle fut récupérée par Virgin Trains, avant d'être louée à différents opérateurs par son propriétaire, Porterbrook. Mise à la retraite en 2008, reprenant sa numérotation et sa livrée originelle, elle vient d'arriver au WSR.
  • D6575, une Class 33.
  • D6566, une autre Class 33.
  • D9518, une Class 14. Je ne vais pas trop dévoiler l'histoire de cette Class, surnomée "Teddy Bear", puisqu'elle mérite un gala à elle seule ^^
  • D9526, une autre Class 14.

7A5155B3CDD5EA0B735C7D0EF80B5D51C6AD2A46

 

Quelques minutes après avoir quitté Williton, nous arrivons déjà à notre prochain arrêt qui est la halte de Doniford. Personne ne voulait descendre ici, mais des passagers étaient présents sur le quai, il faut donc que l'on s'arrête. D'ailleurs tous les visiteurs qui passent par là sont prévenus, et il leur est demandé de faire des signes clairs pour le mécanicien comprenne que ceux-ci veulent nous rejoindre.

 

1024x575.resizedimage

 

Au décollage du train, on ouvre les purgeurs !

 

1024x575.resizedimage

 

Revenons quelques instants sur l'histoire de la ligne : au départ construite dans les années 1850-60, la ligne allait de Taunton à Watchet et était exploitée par la West Somerset Railway Company. La ligne fut étendue jusqu'à Minehead en 1874 pour permettre de relier les mines au port de Watchet. Elle était alors exploitée par le Minehead Railway, qui agrandit la capacité de la ligne en construisant de nouvelles boucles, et convertit en 1882 la voie large (2 140 mm) en écartement standard (1 435 mm), prédisant ainsi l'intégration future au GWR, puisque le Bristol & Exeter Railway rejoigna le GWR en 1876. Celle-ci arriva finalement en 1897, bien que le WSR resta indépendant jusqu'au Railway Act de 1921 signifiant la création du "Big Four". Au cours de toute sa vie, cette ligne ne connut qu'extension sur extension pour pouvoir contenir le flux grandissant incessant de touristes et vacanciers.

Cependant, quelques années après la nationalisation, les installations furent détruites une à une, et même la gare de Norton Fitzwarren fut fermée, en 1961. La ligne obtint le statut de "Recommended for Closure" lors du rapport Beeching Axe en 1963, mais celle-ci ne sera fermée qu'en 1971 : le dernier DMU quitta Minehead le samedi 2 janvier, et le lendemain, les bus remplacèrent les trains.

 

La suite dans quelques instants, mais d'abord nous nous arrêtons, à l'heure prévue (17h00, pile une heure après notre départ de Bishops Lydheard), en gare de Watchet.

 

1024x575.resizedimage

 

La gare dessert la petite ville portuaire de Watchet. Jusque 2000, le port accueillait des bâteaux commerciaux, mais depuis cette date il a été converti en marina, et peut offir un emplacement pour votre yacht si vous en avez un :P

Pour l'anecdote, l'ancien dépôt, d'architecture victorienne, a été reconverti pour accueillir le Watchet Boat Museum.

 

Nous n'avons pas le temps de le visiter puisque l'on part déjà ! Inhabituellement, la ligne est limitée après la gare à 20 mph au lieu des 25 habituels.

 

1024x575.resizedimage

 

Reprenons notre histoire de la ligne, qui je vous le rappelle, a fermée en 1970. En fait, cette fermeture n'était pas définitive, puisque pendant les cinq années qui suivèrent, la ligne avait le statut "possible to return operations" ; cependant la nature reprit vite ses droits sur l'infrastructure, et elle ne rouvrira jamais commercialement.

Heureusement, un projet de sauvegarde est né, au départ il s'agissait même de réouvrir un service commercial de façon privé ! Le Conseil du Comté de Somerset acheta lui-même la ligne à British Rail et la loua au WSR Company, craignant un avenir sombre pour la ligne si la compagnie l'achetait directement. La réouverture, d'abord entre Minehead et Blue Anchor eut lieu en mars 1976, puis la ligne fut étendue jusqu'à Williton en août de cette même année. Enfin, les trains allèrent jusqu'à Bishops Lydeard à partir de 1979.

De nombreuses infrastructures furent reconstruites, dont une plaque tournante à Minehead en 2008, qui sert pour des démonstrations.

 

1024x575.resizedimage

 

Après quelques minutes c'est déjà le prochain arrêt, Washford. Situé au creux entre deux collines, il faut arriver à maitriser sa loco pour que le trajet soit confortable. On a évité le pire, car dans l'autre sens, il faut affronter une section de un mile à 1:65 (1.5 %) ! Pour nous ça va, on aura qu'à la descendre (je plains déjà l'équipe qui fera le voyage retour...).

 

1024x575.resizedimage

 

A Washford on trouve le Somerset and Dorset Railway Trust Museum, qui contient diverses reliques du S&DJR : Plaques de gares, lampes, objets, signaux, photographies ainsi que matériels roulant. Dans ce musée est basée la Peckett and Sons 0-4-0ST 1788 Kilmersdon qui effectue des démonstrations d'opérations de manoeuvres sur le faisceau présent juste à côté de la gare. Cependant nous n'en verrons pas, puisque celles ci se terminent à 16 heures : il est temps de partir.

 

1024x575.resizedimage

 

Le WSR peut se vanter d'être la ligne préservée à écartement standard la plus longue au Royaume-Uni avec ses 33 kilomètres. Déjà une heure et quart que nous avons commencé ce voyage, et ce n'est toujours pas fini ! Par contre ce n'est pas celle qui accueille le plus de monde : la ligne qui détient ce record est le North Yorkshire Moors Railway, et qui colle d'ailleurs le WSR au classement des plus longues lignes avec ses 29 kilomètres. Nous la visiterons certainement un jour !

 

1024x575.resizedimage

 

Nous arrivons à Blue Anchor, où l'on croise le dernier train Minehead-Bishop Lydeard du jour. Celui-ci est assuré par la 4160, une "Large Prairie Tank", GWR 5101 Class. De type 2-6-2T, ces locos servaient pour des trains locaux ou suburbains sur toute l'étendue du réseau GWR. Sur les 209 construites, 8 ont été préservées.

 

1024x575.resizedimage

 

Dans la gare de Blue Anchor, se trouve le musée de la fondation du WSR. On y trouve également des activités pour lever des fonds : bien que de nombreux bénévoles soient présents, une ligne préservée, longue qui plus est, ça coûte cher à entretenir !

 

1024x575.resizedimage

 

Les passages à niveau sont parfois très biens préservés, regardez celui-ci qui porte encore un panneau datant du GWR : pour tous ceux qui osent traverser les rails, une amende de 40 shilings, et à défaut de paiement, un mois d'emprisonnement !

 

1024x575.resizedimage

 

Vers Minehead, les gares se rapprochent beaucoup, contrairement à l'opposé de la ligne : nous quittons à peine Blue Anchor que nous voyons déjà le quai de Dunster. Cependant à cause d'une vitesse réduite, il faut quand même cinq bonnes minutes pour faire le voyage entre les deux arrêts.

 

1024x575.resizedimage

 

Le batiment est peut-être mieux designé que celui des autres gares, et cela est dû au fait que cette gare représentait l'arrêt à l'époque pour les voyageurs distingués qui souhaitaient visiter le chateau de Dunster, situé à quelques centaines de mètres de la gare.

 

Le contrôleur a sifflé, nous partons ! On ouvre les purgeurs une dernière fois, mais il faut également surveiller sa vitesse, en effet la sortie de gare est limitée à 5 mph, probablement en raison de l'état de la voie.

 

1024x575.resizedimage

 

Le dernier bout de notre voyage, peut s'effectuer à 25 mph, une fois cette section difficile franchie.

 

1024x575.resizedimage

 

Nous voyons assez rapidement les voies se dédoubler : le terminus est proche...

 

1024x575.resizedimage

 

C'est à Minehead qu'on trouve les infrastructures les plus importantes : il faut dire que c'était le siège du Minehead Railway à l'époque, et du WSR aujourd'hui. On y trouve deux quais, un long dépôt, un atelier, un poste d'aiguillage... et une plaque tournante ! Avant de voir qui s'y trouve, faudrait quand même descendre du train.

 

1024x575.resizedimage

 

Alors alors... tiens c'est une star des locos préservées et de la GWR ! Je veux biens sûr parler de la 6024 King Edward I, qui fait partie des 6000 Class "King" : chacune des 31 locos construites a reçu le nom d'un roi du Royaume-Uni, en commençant par celui sur le trône à l'époque, George V, puis en remontant le temps. Les King sont des locos mythiques de la GWR, c'est un petit peu l'équivalent des A4 Pacifics de la LNER (Oui j'ai réussi à les placer ! :happy: ), mais seulement 3 ont été préservées, dont une, la 6000 King George V n'est pas opérationnelle mais uniquement exposée au NRM.

 

La 6024, construite en juin 1930, basée à Plymouth Laira MPD pendant la plus grande partie de sa vie, a été envoyée à la casse après un dernier travail assez inhabituel, tester la résistance d'un pont, avec sa consoeur 6023 King Edward II.

La King Preservation Society voulait restaurer une locomotive à vapeur, et avaient le choix entre 6023 et 6024. Finalement en 1974 ils décidèrent d'acheter la seconde (pour 4 000 £) en raison d'un problème lié à un déraillement de King Edward II. Après 13 ans, la loco regagna le réseau national, à la suite d'un travail exemplaire qui lui valu le 1990 British Coal Heritage Award.

Cette loco est légendaire dans le monde de la préservation non seulement pour la qualité de sa restauration, mais aussi parce qu'elle a servi pour les railtours les plus prestigieux. Elle a même été utilisée une fois pour le Royal Train, transportant le Prince Charles et son épouse sur le Severn Valley Railway.

 

Pour conclure l'histoire, finalement King Edward II n'a pas été détruite, et fut sauvée et restaurée comme sa consoeur 6024.

 

1024x575.resizedimage

 

Pfiou ! Ca c'était du gala ! Un superbe évènement, qui laisse présager de grandes célébrations pour l'année prochaine... vive le WSR, vive les King, et vive le GWR !

 

1024x575.resizedimage

Edited by cerbere22

Share this post


Link to post
Share on other sites
fildefer    699

Bonjour Cerbere22,

Toujours aussi bien et aussi passionnant à regarder. Avec tes "Rail Tours", on va tout savoir des lignes anglaises préservées et, surtout, des matériels qui y circulent :) .

Amicalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tornado    33

deux gala à la suite et aussi proche : on a de la chance!

comme toujour très instructif et j'ai bien aimé les photos a hauteur d'homme surtout celle avec la locomotive sur un pont en contre jour.

 

encore merci.

tornado

Share this post


Link to post
Share on other sites
cerbere22    1,893

Merci :)

Pour teaser le prochain gala, je peux vous dire qu'il se concentre sur un évènement historique du rail anglais :P

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×