«

»

Fév 28

Armstrong Powerhouse sort sa première ligne !

Salut ! Deux jours après la sortie d’une nouvelle ligne anglaise chez Just Trains, c’est Armstrong Powerhouse qui s’y met, mais pour cet éditeur il s’agit d’une grande première, étant plus habitué aux packs de sons et de scénarios. AP nous a toujours vendu de l’excellence, et nous allons voir que cet add-on ne fait pas exception.

Petite présentation, d’abord, pour ceux qui ne situent pas trop : il s’agit des Wherry Lines, un ensemble de petites lignes rurales dans le Norfolk, à l’extrême-est du pays. Le point de départ de celles-ci est Norwich, qui est d’ailleurs le terminus de la Great Eastern Main Line. À partir de cette ville, la caténaire disparait assez rapidement, puis, à Brundall, nous avons le choix, soit de continuer directement vers Great Yarmouth (premier terminus), par une voie unique dans une ambiance très boisée, soit de prendre un cap sud-est, en traversant les champs, et en ayant un deuxième choix à faire à Reedham ; remonter vers le nord pour retrouver Great Yarmouth, ou continuer dans cette direction, et arriver au second terminus, Lowesoft. Cette bifurcation n’est pas triangulaire, et, si vous avez bien suivi, pour relier directement Great Yarmouth à Lowesoft, il faudra rebrousser à Reedham.

Le nom « Wherry Lines » vient du nom des bachots spécifiques du Norfolk, visibles ici à l’arrière-plan.

Ces lignes forment, comme en réalité, un ensemble très bucolique. Les paysages ne sont pas si variés que ça – et encore, le contraste forêt/champs entre le nord et le sud est très perceptible – mais ils sont très joliment reproduits. La grande nouveauté apportée par cette itinéraire, c’est l’absence total des textures 2D, et la pose d’herbe et céréales 3D sur TOUT le décor, qui fait à la fois plus réaliste, et plus beau, puisqu’on n’a plus de problème de résolution. On se demande pourquoi personne n’y avait pensé avant, tant cela parait à présent évident ! Les deux inquiétudes qu’on pouvait avoir par rapport à cette caractéristique sont vite écartées : niveau FPS, c’est ni mieux ni moins bon qu’une ligne dense en décors de DTG ou JT, et concernant les différentes saisons, tout est prévu, et je trouve que le printemps et l’automne offrent les plus jolis rendus, alors qu’en été, les couleurs sont un poil trop éclatantes à mon goût.

L’utilisation de végétation 3D recouvrant les textures change tout !

Je passe sur la modélisation des bâtiments 3D, qui est bonne même si DTG reste – pour l’instant encore – indétrônable, petit coup de cœur tout de même pour les deux ponts tournants à Reedham et Somerleyton, qui ont été particulièrement bien soignés. Par contre, il faut s’attarder sur le grand point fort de cette ligne, sa signalisation. À part quelques signaux lumineux, principalement dans la zone de Norwich, on est confronté à des signaux mécaniques, d’une réalisation impeccable. Par la modélisation d’abord, avec de très jolies textures et la reproduction des particularités de chaque signal ! Un niveau de détail jusque-là inégalé. Par l’animation, ensuite, avec ces bruits caractéristiques, et surtout l’espèce de « ressaut » à la fermeture, c’est juste génial. Par les scripts, enfin, c’est le plus important… les règles sont parfaitement respectées, notamment le fait que l’aiguilleur n’ouvre le signal d’arrêt que lorsque notre vitesse est assez faible. C’est ce point particulier qui finit d’achever ceux qui n’étaient pas encore convaincus. Un grand bravo à AndiS qui s’est chargé de coder tout cela.

Les bâtiments sont sympas, mais le gros point fort de la ligne, c’est sa signalisation.

Comme je l’écrivais au tout début de cet article, AP est surtout connu pour ces packs de sons, et Richard n’a pas pu s’empêcher d’utiliser son talent – pour notre plus grand plaisir – en incluant avec ce pack une amélioration de la Class 37 Settle&Carlisle, que ce soit au niveau de la cabine, joliment refaite, de la physique, mais aussi des sons. Les quatre locomotives utilisées en réalité (37405, 419, 422 et 425) sont reproduites. Ce choix est tout à fait audacieux ; il faut rappeler qu’une des grandes nouvelles de l’actualité ferroviaire anglaise de l’année dernière était le retour des trains encadrés par des « Tractors » sur la Cumbrian Coast Line, et l’arrivée de ceux-ci sur les Wherry Lines. Assez étonnant du point de vue du voyageur lambda, mais tellement bien pour l’amateur (il fallait voir hier sur le chat twitch le nombre de références interdites aux moins de 18 ans après que le conducteur ait poussé la traction à fond dès le démarrage :P) !

Une nouvelle Class 37, avec un FOV qu’on apprécie ou pas.

Tellement bien, que Richard s’est donné la peine de créer 25 (oui oui, vingt-cinq) scénarios pour la ligne… avec ces trains. Alors oui, les Class 37 c’est génial, mais à un moment, on aurait peut-être préféré l’emploi de matériel plus varié pour la conduite, comme les 153, qui sont des habituées de longue date, ou les moins courantes 150 et 170. Pourquoi pas également des scénarios qui reproduiraient les trains directs Londres-Great Yarmouth, la rame standard composée d’une Class 90 et de voitures Mark 3 étant tirée par une 47 sur la ligne qui nous intéresse aujourd’hui…

25 scénarios vous permettront de conduire les Class 37 !

Pour finir, il faut évoquer le prix, qui fait assez polémique lorsqu’on parcourt les différents sites de la communauté. En effet, pour acquérir cette petite merveille il faudra dépenser pas moins de 40 euros ! Sachant en plus que plusieurs prérequis payants sont nécessaires. On peut comprendre les deux points de vue : d’un côté, la ligne atteint une qualité pour l’instant inégalée, et dispose de nombreux contenus (plein de scénarios, des nouveaux sons, etc…), mais en même temps, d’autres lignes ne sont pas loin derrière et sont pourtant dix euros moins cher. Personnellement, je trouve le tarif un peu élevé, un prix de vente à 32-35 euros aurait été plus judicieux. En tout cas, je ne peux que vous inciter à découvrir cet add-on, en attendant les soldes s’il le faut, et, si vous voulez en apprendre plus, je vous conseille le documentaire de Video125, qui n’est pas un simple cabride, mais permet de découvrir les « coulisses » de la ligne. Moi, j’y retourne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>